Actualités : Le Mouvement laïque québécois dénonce le projet de loi 59

Audition, Mouvement laïque québécois (vidéo), représenté par Lucie Jobin, Daniel Baril et Michel Lincourt, devant la Commission des institutions, 2015-09-22, Assemblée nationale, Québec, Québec

(2:00) On se questionne sur la raison d’être et la veritable portée du projet de loi 59.

(5:38) Si ce n’est pas la critique des religions qui est visée, pourquoi on ne l’a pas dit clairement au départ. Alors on estime que tout projet de loi qui viserait à limiter le discours haineux devrait avoir une disposition qui spécifie clairement que la critique même radicale à l’égard des religions ne tombe pas sous le coup de cette loi.

(6:35) Le MLQ rejette la partie I de la loi parce que cette loi viole les libertés fondamentales protégées par la Charte, notamment la liberté de conscience et la liberté d’expression […] parce que cette loi propose des procédures de nature inquisitoriale. Pour le MLQ, la laïcité est l’objectif à atteindre. Or, le projet de loi va en sens inverse. Il propose d’instituer une inquisition basée sur la délation et menant à la censure. Une société laïque est une société qui s’est émancipée de la censure et d’autres formes de procès d’opinion. Ce sont les theocraties et les sociétés soumises à des diktats religieux qui briment la liberté de conscience, la liberté d’expression et qui instrumentalisent la censure comme le projet de loi 59 propose de le faire. Adopter la partie I du projet de loi 59 conduirait à une inacceptable régression […] Ce n’est pas en muselant la critique des religions qu’on va favoriser la lutte contre l’endoctrinement.

(8:30) Nous proposons une série de mesures — au-delà d’un projet de loi — pour contrer l’endoctrinement terroriste. Il faut d’abord viser la bonne cible. L’ennemi actuel c’est l’islamisme politique, ce n’est pas le citoyen qui en a peur. Il faut éliminer l’ambiguïté du discours gouvernemental. Que veut le gouvernement ? Est-ce qu’il veut instituer une théocratie ou est-ce qu’il veut instituer un État laïque ?

NOTE : La partie I du projet de loi 59 traite des « discours haineux » et des « discours incitant à la violence » tandis que la partie II a pour but de « renforcer la protection des personnes » et traite, entre autre, des mariages forcés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*