Actualités : La Fondation Kazimierz Lyszczynski dénonce l’Église Catholique Polonaise et ses voyous

Déclaration de la FKL sur la défense de la liberté de création artistique, Fondation Kazimierz Lyszczynski, 2017-04-27

La Fondation Kazimierz Lyszczynski s’élève avec fermeté contre une nouvelle agression idéologique contre la liberté d’expression, l’expression artistique et l’art en Pologne.

Après une longue campagne de haine développée dans les médias extrémistes catholiques, des membres de la « Jeunesse de toute la Pologne » ont usé de violences physiques intolérables contre des personnes se rendant au « Théâtre Powszechny » de Varsovie pour assister au spectacle « Klatwa » (Malédiction) d’Oliver Frljic.

Les jeunes nationalistes ont tenté de bloquer par la force l’accès au théâtre et d’empêcher le public d’assister au spectacle. C’est une nouvelle tentative — après les pièces « Golgota picnic » et « La jeune fille et la mort » — de limiter dans la rue et par la violence la liberté d’expression, d’opinion et de conscience en Pologne. Ces attaques inadmissibles contre les valeurs démocratiques fondamentales ont lieu avec l’approbation et à l’instigation de l’Eglise catholique, ceci, avec le consentement du gouvernement.

Cette volonté des hiérarques de l’Eglise d’imposer aux Polonais un modèle d’identité nationale fondé sur l’amalgame d’un fanatisme catholique et de l’ultranationalisme ne détruit pas seulement la démocratie polonaise mais elle compromet aussi les potentialités et les aspirations des Polonais à vivre dans un pays libre et moderne, appartenant à la famille des nations européennes.

L’accusation publique de « blasphème » de l’épiscopat polonais à l’encontre des créateurs et des interprètes du spectacle « Klatwa » est l’expression même de l’arrogance croissante des évêques polonais. Rappelons que le délit de blasphème n’existe pas en droit polonais. Ce vocabulaire est tiré du tristement célèbre droit canon sous couvert duquel la (Non-sainte) Inquisition a torturé et tué de façons horribles des dizaines de milliers de personnes en Europe. Dans les pays démocratiques ce droit n’est pas applicable ou est moribond.

Les tentatives de le ressusciter et de rallumer les bûchers en Pologne nous rappellent les pages les plus sombres de l’histoire de l’humanité comme de celle de l’Eglise. Les autorités de l’Eglise comme leurs alliés politiques se retrouvent de fait dans le même camp que les islamistes avec leurs traitements barbares des soi-disant « blasphémateurs » dans les pays qu’ils dirigent.

Nous nous opposons à l’introduction de la terreur idéologique en Pologne et témoignons de toute notre solidarité à ses victimes. Nous apportons tout notre soutien à la manifestation pour la liberté de pensée et d’expression qui sera organisée le dimanche 30 avril prochain à 16h 30 devant le « Théâtre Powszechny » (20 rue Jan Zamoyski) par le mouvement des « Citoyens solidaires dans l’action ».

Nous appelons tous nos concitoyens à faire barrage à la vague montante d’oppression catho-nationaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*