Actualités : Seize Québécois-es de culture musulmane contre l’image stéréotypée véhiculée par ÉCR

ÉCR : Il faut mettre fin à l’image stéréotypée des musulmanes, Nadia El-Mabrouk et 15 autres signataires, La Presse, 2017-08-29

L’obligation du visage découvert au sein des institutions de l’État découle du bon sens, et ne peut en aucun cas représenter une discrimination à l’égard des femmes musulmanes. Le voile intégral relève de versions sectaires de l’islam et Mahomet lui-même l’avait interdit pour le pèlerinage à La Mecque. C’est un vêtement dégradant qui porte atteinte à la dignité des femmes.

Mais bien plus que de l’interdire, il faudrait surtout contrer l’idéologie qui le sous-tend, ce qui ne semble pas dans l’agenda du ministère de l’Éducation.

Tout au contraire. Alors que les modalités de son interdiction sont discutées à l’Assemblée nationale, le ministre Proulx ne semble pas, quant à lui, se préoccuper de sa banalisation à travers les manuels et les documents du cours d’éthique et culture religieuse (ECR).

[…]

Reconnaître le niqab comme un vêtement parmi d’autres de l’islam revient à le banaliser et à ignorer l’oppression de la femme qu’il représente. Les premières victimes de cette normalisation du voile sont les petites filles musulmanes que l’on abandonne aux pressions de l’islam radical. Comment se fait-il que, sous prétexte de respect de la différence, on fasse ainsi table rase des droits des femmes ?

[…] La valorisation de la diversité culturelle ne doit pas mener à la normalisation, voire à la promotion de pratiques qui vont à l’encontre des droits de la personne. […]

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*