Blogue 080 : Lettre aux Québécois sur l’islam

Pierre Cloutier ll.m

2017-02-13

Je dis, j’affirme, je soutiens que l’islam qui est décrit comme une « religion » est aussi une idéologie dangereuse pour l’humanité puisqu’une partie importante de son livre sacré, le Coran, c’est-à-dire, les versets de Médine (622-632) (sourates 87 à 114 en ordre chronologique), sont des versets CRIMINOGÈNES, faisant appel à la haine des chrétiens, des juifs, des non croyants, des polythéistes, des apostats, des homosexuels, à la mutilation et aux châtiments corporels, à la discrimination et à l’asservissement des femmes, à la haine du corps féminin, des passions, des plaisirs, de la liberté, du libre arbitre, méprisant les intellectuels, multipliant les interdits, alimentaires et comportementaux, dont les premières victimes sont les musulmans eux-mêmes qu’ils nous faut malgré tout, respecter comme personnes humaines, mais en sachant parfaitement comment ils ont été formatés depuis leur tendre enfance.

Je dis qu’il faut faire ce débat ici chez nous, poser les bonnes questions, mettre ce sujet sur la place publique, se demander ce qui est enseigné dans les mosquées et les écoles coraniques, le faire dans le respect de la démocratie et de la règle de droit et ne jamais sous aucun prétexte utiliser de propos haineux ou discriminatoires envers qui que ce soit. Ni rire ni pleurer, mais comprendre. Il est faux de prétendre que l’islam est « une religion comme les autres » et qu’une religion est par essence « inoffensive ».

Non l’islam n’est pas une religion comme les autres. C’est une idéologie prosélyte et conquérante qui a la « pleine santé » et avec une branche armée pleine de soldats prêts à mourir pour imposer la loi d’Allah. Appelons les choses par leur nom : l’islam est une idéologie qui impose une dictature sur les esprits basée sur la soumission et l’obéissance totale à Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, à qui tout appartient, les êtres vivants comme les objets inanimés.

Notre devoir de citoyens responsables est d’abord de faire la généalogie de cette idéologie, sans haine ni mépris, pacifiquement, démocratiquement, en utilisant notre droit fondamental à la liberté d’expression pour éclairer les esprits et aider les musulmans à faire ce travail critique qui n’a pas été fait en islam comme il a été fait depuis le siècle dit des « Lumières » avec des philosophes comme Nietzsche pour le christianisme et Spinoza pour le judaïsme. Et surtout lutter contre cette censure imposée par le multiculturalisme et le communautarisme. Le combat doit se faire au niveau des idées et uniquement à ce niveau. Non à la peine de mort, non à la violence sous toutes ses formes et non aux propos haineux. Mais la tolérance et la non discrimination ne veulent pas dire la bêtise et l’ignorance. Bien au contraire. Elles reposent sur l’esprit critique, l’analyse et la raison.

5 commentaires sur “Blogue 080 : Lettre aux Québécois sur l’islam
  1. LeChercheur dit :

    LIBRE PENSEUR PAS SI LIBRE QUE ÇA
     
    Je n’embarque pas dans ce débat, mais je note une contradiction flagrante. Vous reprochez aux autres une « idéologie prosélyte » et en même temps vous vous groupez en des congrégations et lancées des « campagnes de recrutement ».  Comme les religieux, les politiciens et autres adhérant à une quelconque idéologie, vous agissez en prédicateurs, distribués des écrits, dans le but de promouvoir votre doctrine matérialiste. Vous êtes donc assujetti à une ligne de pensée qui gouverne votre vie. Vous n’acceptez que des personnes qui partagent entièrement votre croyance, point d’apostats. En tant que tel, vous n’avez aucun autre choix que de pratiquer le darwinisme. Ce qui revient à dire « défendre l’indéfendable ». En somme, vous refusez aux autres ce que vous-mêmes pratiquez.

    • Pierre Thibault dit :

      Mais il n’y a pas d’athée qui va vous dire comment vivre ou qui va demander des accommodements dit raisonnables parce que les lois ne font pas notre affaire. Nous nous exprimons en tant qu’athée parce que nous voulons être libres de toute religion et nous le ferons tant que nous ne le serons pas. Quand il n’y aura plus de lois spéciales dédiées aux croyants, quand je pourrais faire mon épicerie sans acheter halal ou cachère et quand je pourrai insulter les idées religieuses comme cela me chante. Je veux vivre dans un monde où la raison triomphe sur la bêtise. Se battre pour cette cause me semble des plus raisonnables.

  2. David Rand dit :

    @LeChercheur
    Vous nous reprochez de nous regrouper dans une association d’intérêts partagés ? Est-ce que les clubs de loisirs vous mettent autant en colère ?

    Nous n’avons pas de croyance. Notre position se résume au rejet des croyances surnaturelles infondées. « Point d’apostats » vous dites. Ah bon ? Pourtant, rien n’empêche personne de cesser d’être athée, de se convertir à une religion quelconque. Nous serions déçus, mais que voulez-vous, c’est la vie. Les gens ont le droit de choisir. Comme vous avez le droit de vous exprimer, et moi j’ai le droit de vous répondre que vous déblaterez des sottises.

  3. Michel Caron dit :

    Étrange commentaire de la part de M. Le Chercheur. « Croire » au darwinisme serait une sorte de fatalité ? À l’émission Apostrophe », Hubert Reeves et d’autres scientifiques de haut niveau ont tous admis qu’il s’agit là de l’hypothèse la plus probable pour expliquer l’évolution de la nature. Quelle serait l’alternative, selon M. Le Chercheur ? Pas un dieu créateur, j’espère ! C’est la pensée du Moyen-Âge, ça, croire qu’un dieu quelconque a créé l’univers ! Arrivez en 2017, SVP !

  4. Marco DeRossi dit :

    Monsieur le chercheur,

    Il y a une différence fondamentale entre croyance et théorie.

    Nous réfutons les croyances parce qu’elles ne sont pas supportées par quelconque évidence et parce qu’elles ne comportent aucune puissance explicative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imprimer cette page Imprimer cette page