Blogue 092 : Manif du 12 novembre : Une orgie de la fausse gauche

David Rand

2017-11-18

Le 12 novembre dernier, s’est tenue à Montréal une prétendue « Grande Manifestation contre la haine et le racisme » organisée par une coalition de plus de 165 associations. Les organisateurs dénoncent aussi la Loi 62, dite de « neutralité religieuse » récemment adoptée par le gouvernement du Québec, ainsi que ce qu’ils appellent l’« extrême droite ».

Heureusement que cette très douteuse manifestation a été plutôt un échec. Un reportage du Devoir (Des centaines de personnes contestent la loi sur la neutralité et le racisme) parle de quelques centaines de manifestants seulement. Néanmoins, il y a lieu de s’inquiéter étant donné le grand nombre d’associations signataires de l’appel et surtout puisque la mentalité qui se lit dans les orientations politiques de cet appel est précisément très présente dans les grands médias et parmi la majorité des nos politiciens et politiciennes. Au fait, c’est d’un conformisme désolant, une pensée unique qui nous est imposée sans relâche, et par ces médias et par ces personnalités politiques.

L’appel à la manifestation est d’un dogmatisme et d’une hypocrisie remarquables. J’en cite quelques passages :

Depuis plusieurs années maintenant, nous assistons à la montée d’un discours raciste et haineux dans l’espace public québécois. La « charte des valeurs » du Parti québécois en 2013, l’élection de Donald Trump aux États-Unis et la montée des partis populistes et xénophobes en Europe ont galvanisé le développement d’une extrême-droite bien de chez nous. Celle-ci se dévoile au grand jour et multiplie les coups d’éclats et polémiques racistes. Loin de la refroidir, l’attentat à la mosquée de Québec semble avoir propulsé son discours haineux, de plus en plus banalisé, dans l’espace public. […]

Opposons-nous au racisme, au colonialisme, au machisme, à la transphobie, à l’islamophobie et à toutes les formes de haine véhiculées par l’extrême-droite

Défendons une société sans frontières, solidaire et inclusive

Dénonçons le capitalisme et l’austérité qui sont eux — et non pas les immigrants ou les personnes racisées — à l’origine de la misère et de l’insécurité grandissante dans notre société

Il faut déconstruire ce ramassis d’incohérences. Voici quelques remarques :

  • L’appel parle de racisme et de haine, sans spécifier quelles races seraient les cibles de ce racisme et sans préciser non plus les cibles de cette prétendue haine.
  • Cet appel fait l’amalgame entre la « charte des valeurs » (sic) — c’est-à-dire la Charte de la laïcité du gouvernement précédent — et l’élection de Donald Trump. Ces deux questions n’ont strictement aucun lien entre elles. La laïcité est un projet de la gauche politique, une excellente mesure de gestion de la diversité religieuse, d’inspiration française. Trump, par contre, est un incompétent politicien américain de droite, allié à l’extrême droite chrétienne américaine, qui a réussi à se faire élire président grâce à l’extrême corruption du système électoral de ce pays et grâce aussi au néoliberalisme de sa concurrente qui a rebuté une bonne partie de l’électorat.
  • Encore pire, cet appel fait l’amalgame entre la Charte de la laïcité et l’extrême droite européenne, ce qui n’a strictement aucun sens.
  • Cet appel est lui-même haineux, car il prône la haine contre les partisans de la laïcité, cette haine étant un très sérieux problème depuis des années. Le PLQ, les islamistes, ainsi que une certaine fausse « gauche » en fait la promotion assidument, diffamant toute personne qui appuie la laïcité, y compris des gens de culture musulmane, en l’associant gratuitement au racisme et à la xénophobie.
  • Cet appel fait l’énorme gaffe de dénoncer la soi-disant « islamophobie », ce racisme imaginaire, ce mot-piège qu’emploient les intégristes islamistes pour taire toute critique de leur idéologie. Encore pire, il met cela sur un pied d’égalité avec le machisme et la transphobie ! Allez donc demander aux femmes et aux trans dans les pays où l’islam est religion d’État si leurs droits y sont bien protégés !
  • Cet appel dénonce le capitalisme et l’austérité — il s’oppose donc au néolibéralisme —, tout en prônant « une société sans frontières », ce qui est précisément ce que vise le néolibéralisme afin de rendre les nations incapables de défendre les intérêts de leurs citoyens.

Nous avons ici quelques aspects importants de la mentalité de ce qui s’appelle couramment la « gauche régressive », c’est-à-dire cette fausse gauche fortement inspirée par les valeurs (ou l’absence de valeurs) du postmodernisme et qui affiche une complaisance honteuse à l’égard de l’islamisme. En particulier, cette pseudo-gauche, au lieu de critiquer le voile islamiste, cette bannière de l’extrême droite islamiste et symbole odieux de l’asservissement de la femme, en fait carrément la promotion ! C’est vraiment d’une stupidité insondable.

S’il y a actuellement un discours haineux banalisé dans l’espace public, c’est bien le discours véhiculé par cette fausse gauche contre quiconque ne suit pas servilement ses dogmes.

Au lieu de combattre l’extrême droite comme cette manifestation prétendait le faire, cet appel nous révèle que ses organisateurs et ses signataires font le jeu de l’extrême droite, et ce, de trois façons au moins :

  1. Ils sont des alliés objectifs de l’extrême extrême droite islamiste et facilitent son programme. Oui, j’écris bien « extrême extrême droite » car l’islamisme est à la droite des autres extrêmes droites, comme la chrétienne et les nationalistes dits « identitaires ». Il n’y a rien de plus identitaire que le projet islamiste.
  2. De par leurs incohérences, ils discréditent la gauche, donnant de la légitimité à la droite en général.
  3. Ils créent énormément de ressentiment chez la population qui, elle, n’est pas dupe quant au jeu des islamistes, mais se voit accuser de tous les « péchés » (p.ex. le racisme) dénoncés par les dogmes de cette fausse gauche. (D’ailleurs, en l’absence d’informations plus précises, je suis convaincu que ce phénomène peut expliquer la tuerie à la mosquée à Québec en janvier 2017.)

L’orientation politique derrière cette manifestation du 12 novembre est une calamité pour le Québec. Les groupes qui l’ont appuyée ont le devoir de revoir leurs priorités et de rompre avec cette pseudo-gauche régressive.

2 commentaires sur “Blogue 092 : Manif du 12 novembre : Une orgie de la fausse gauche
  1. Micheline Rioux dit :

    Il faudrait aussi reconnaître qu’il existe un racisme anti-blanc, anti-occident.

    Aujourd’hui le discours anti-raciste est une manipulation, une taquia exercée sur les esprits confus pour faire avancer l’agenda religieux des islamistes, entre autres.

    Pour la gang à Jaggi Singh le PQ est de l’extrême droite, les supporteurs de la charte des valeurs du PQ sont de l’extrême droite. Contre la burqa, extrême droite, etc.

    Manifestation , on fait peur : s’assurer qu’eux seuls pourront s’exprimer car ils sont du côté de la vertu et la violence est légitime .. les autres sont des méchants suprématistes blancs, ils n’ont pas le droit de s’exprimer … au risque de se faire intimider ou attaquer tout simplement.

  2. Gilbert C dit :

    Excellente mise au point à propos de cette manifestation de droite fustigeant la soi-disant extrême-droite(à peu près tous ceux qui ne manifestaient pas avec eux).

    Judicieux rappel du caractère typiquement d’extrême-droite de ceux qui ont inspiré ce regroupement, à savoir l’islamofascisme.

    En effet, défendre le port d’un uniforme, d’un symbole de l’islam régressif et misogyne, discriminatoire et expressément stigmatisant contre les femmes qui ne le portent pas, c’est la manifestation de l’islamisme le plus réactionnaire.

    À part une multitude de participants embarqués à contre-idéologie dans ce regroupement, les vrais anti fascistes étaient ceux qui n’y participaient pas.

    Mais cette manif « attrape-tout » montre qu’on est entré dans une période de turbulence : l’islamofascisme avance, beaucoup de progressistes ont perdu leur boussole, tendent le cou au sabre du bourreau et diabolisent les progressistes qui continuent à penser que beaucoup reste à faire pour surmonter des montagnes d’injustices de par le monde et que, objectivement, l’idéologie islamique, aggravent ces injustices.
    Pour n’en citer rapidement 4 : injustices envers les femmes, injustice envers les démunis, agression envers la planète, indifférence envers la maltraitance animale.
    Oublier que sur ces points, l’islam non seulement n’apporte aucune réponse, sauf s’en remettre à allah et à la charia, mais au contraire les aggrave, c’est tomber dans la « rien-pensance » où tout est égal à tout, l’excision est une tradition non questionnable qui participe à l’éducation de la fillette, où le mariage forcé de fillettes est requalifié de coutume respectable, le communautarisme aussi fertile que l’ouverture, la superstition aussi efficace que la méthode scientifique, la Création aussi éclairante que la théorie du Big Bang., etc…
    Il est affligeant de constater que beaucoup d’idiots utiles de l’islamisme instigateur de ce regroupement hétéroclite, et s’y sont joints tout en se prévalant habituellement d’autres valeurs, s’y sont précipités en abandonnant tout esprit critique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imprimer cette page Imprimer cette page