Actualités : Un mois de prison pour des déjeuneurs du ramadan en Tunisie

Un mois de prison après avoir mangé en public pendant le ramadan, AFP, Huffington Post Tunisie, 2017-06-01

Quatre Tunisiens ont été condamnés jeudi à un mois de prison pour « outrage public à la pudeur » après avoir mangé dans un jardin public en plein ramadan, mois sacré de jeûne musulman, a indiqué jeudi à l’AFP le Parquet de Bizerte (nord).

Cette condamnation intervient alors qu’un collectif d’ONG a appelé les autorités à « respecter leur devoir constitutionnel de garantir la liberté de conscience » et qu’un appel à manifester le 11 juin a été lancé sur les réseaux sociaux pour défendre les non-jeûneurs et réclamer le respect des libertés individuelles.

Aucune loi n’interdit de manger ou de boire en public pendant le ramadan en Tunisie mais le débat sur cette question revient chaque année. La Constitution tunisienne garantit « la liberté de croyance et de conscience » mais l’Etat est aussi décrit comme « gardien de la religion ».

Imposer le ramadan, c’est violer la liberté de conscience.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*