Avec Charlie Hebdo — Théâtre et discussion

Avec Charlie Hebdo — Théâtre et discussion

Lettre aux escrocs de l’islamophobie
qui font le jeu des racistes

Montréal, le 27 avil 2019 à 20h

Cet événement est maintenant passé. Quelques photos de la soirée du 27 avril 2019 à Montréal sont disponibles.

Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes (avril 2015, Les échappés) est le dernier texte de Charb, Stéphane Charbonnier, célèbre caricaturiste et ancien directeur de publication de Charlie Hebdo, assassiné le 7 janvier 2015 à Paris. Ses mots ont été portés sur scène par Gérald Dumont (France) soutenu par la famille et les proches de Charb. Depuis, ce texte fort et percutant circule en France et en Europe dans les collèges, lycées, universités, salles de spectacle petites et grandes. La pièce est toujours suivie d’une discussion avec Gérald Dumont et Marika Bret de Charlie Hebdo en présence de plusieurs autres invités qui participent aux échanges au gré des rencontres. Pour alimenter cette discussion, seront présents le 27 avril :Normand Baillargeon (philosophe, enseignant et essayiste), Nabila Ben Youssef (comédienne et humoriste), Ensaf Haidar (présidente de la fondation Raif Badawi), Aziz Farès (journaliste et auteur) et Neda Topaloski (Femen Canada). Il y a donc le spectacle qui dure une heure puis la discussion autour de l’œuvre.

Pourquoi produire une telle pièce au Québec ?

A vrai dire, il n’y a pas qu’en France où la liberté d’expression est mal-en-point. Ici comme ailleurs, la censure, l’autocensure, la peur, les menaces, l’annulation de conférences ou de spectacles, les accusations de racisme et d’islamophobie, les poursuites judiciaires, sont devenues légion. Ce texte nous rappelle qu’être Charlie n’est pas une vocation à mi-temps. Il ne suffit pas d’égrener quelques mots dans une chronique ou de brandir une banderole une fois dans sa vie. Être Charlie est d’abord et avant tout un esprit. Une vision de la liberté. Une conception de l’humain dans la cité.

Se tenir debout pour la laïcité

A travers la figure emblématique de Charb, célèbre caricaturiste de Charlie Hebdo, Gérald Dumont raconte l’esprit d’engagement d’un journal si peu ordinaire. D’un journal qui a osé la LIBERTÉ. C’est de cet esprit lucide, courageux et intelligent dont nous avons besoin pour défendre cet idéal humaniste des Lumières. Toutes les libertés dont nous jouissons, aujourd’hui, découlent de cette révolution philosophique dont l’aboutissement est la laïcité, l’un des autres grands combats de Charb et de Charlie Hebdo. La laïcité, rappelons-le, est le principe humaniste qui permet de séparer l’État des religions. La laïcité rassemble croyants et non croyants et leur garantit le même régime de droits et libertés. Aujourd’hui, plus que jamais, nous devons assumer ce choix de société si cher au peuple québécois.

Nous devons nous tenir debout, ensemble, soudés. Pour défendre la laïcité. Venez ! Il en sera question dans nos échanges certainement.

Au plaisir de vous rencontrer!

Djemila Benhabib, organisatrice de la tournée Charlie au Québec
infocharlie@yahoo.com

Pour prendre les billets en ligne (Pas de vente à la porte pour des raisons de sécurité) :

Avec Charlie Hebdo -- Théâtre et discussion

Avec Charlie Hebdo -- Théâtre et discussion


Un commentaire sur “Avec Charlie Hebdo — Théâtre et discussion
  1. Jacques LACOTE dit :

    Bonjour !
    Tabernacle ! Notre-Dame de Paris a brûlé !
    Depuis que l’incendie s’est déclaré, nous assistons à une diffusion en continu d’images répétées de la chute de la flèche, ainsi qu’à un flot de paroles décrivant les émotions, les larmes, reprenant tous les faits historiques depuis le Moyen-âge.
    Notre Président en a même annulé son discours de synthèse du « grand débat citoyen » qui dure depuis des mois, pour se rendre sur place avec certains ministres..
    Des messages de soutien parviennent du monde entier !
    Les références religieuses sont également rappelées en boucle. L’Archevêque de Paris était à la radio, ce matin, avec la Maire de Paris… Mais personne ne se demande où est Dieu, dans tout cela ?
    Qui a-t-il voulu punir ? A-t-il voulu sanctionner les déviances sexuelles dans l’église catholique (viols, pédophilie, ossements de fœtus et de bébés retrouvés dans les combles de certains couvents ?) Voilà quelques rappels qui auraient eu de la gueule pour les croyants et les autres, dans cette circonstance historique.
    Ou voulait-il fournir une échappatoire à Mr Macron ? Une impensable opportunité de rassembler enfin les Français autour d’un sujet œcuménique qui effacerait tous ceux qui fâchent…et de se refaire la cerise ?
    Nos deux plus gros milliardaires, qui ne s’entendent guère, ont promis des dons importants pour les travaux de réfection de la cathédrale : 100 millions d’€ pour Mr Pinault, immédiatement doublés à 200 millions par Mr Arnaud !!
    Aussitôt, notre ancien Ministre de la Culture, Mr Aillagon, a réagi dans le sens des obsessions habituelles de sa classe politique : décréter Notre Dame de Paris « Trésor de l’humanité » en portant l’avantage fiscal attaché aux dons, de 60 à 90 % !! La charité individuelle vue par Mr Aillagon et tant d’autres : je frime et les autres paient ! Ce sont nos milliardaires qui vont être contents !
    Savez-vous que le fameux musée créé dans le Bois de Boulogne par la Fondation Louis Vuitton a été financé, grâce à la loi fiscale française, à hauteur de 60 % par le budget de la République. Alors, que de l’avis de tous nos dirigeants, les caisses sont tellement vides qu’ils nous appellent sans cesse à de nouveaux sacrifices : salaires, retraites, aides au logement, taxe sur le diesel qui a déclenché la grogne, coût de l’immigration…
    Question : Rien pour les SDF français dont des enfants, pour lesquels nous déplorons plusieurs morts chaque année ? Ni pour les migrants ? Les Prof’s ? Les infirmières ? Les écoles ? Les immeubles de Marseille ?…
    Ce n’est pas à vous que je vais apprendre que, décidément, la religion ne représente rien d’autre qu’un sentiment profond d’entre soi et de condescendance vis-à-vis « des autres ». Une incroyable propension à vouloir conditionner la pensée humaine pour la détourner des réalités de ce monde en perdition..
    En visite à Montréal, en 1984, à l’occasion du Congrès des Jaycees (1), j’en garde le souvenir ému d’un accueil particulièrement chaleureux de l’ensemble de la population : les particuliers hébergeurs d’un soir, les hôtels, commerçants, entreprises visitées, collègues banquiers locaux, restaurants et boîte de nuit ! Bravo et merci à tous les Montréalais de la part d’un Frrinçais de Frrince ! Cordialement.
    (1)Traduit de l’anglais-La Jeune Chambre des États-Unis, également connue sous le nom de Jaycees, JCs ou JCI USA, est une organisation civique et de formation au leadership pour les personnes âgées de 18 à 40 ans. Elle fait partie de la Junior Chamber International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imprimer cette page Imprimer cette page