Actualités : Le maire de Markham en Ontario facilite l’islam politique

Proclamation, Markham
Cliquer pour agrandir
Proclamation, Ville de Markham, Ontario

À la longue liste des dupes de l’islam politique, nous pouvons maintenant ajouter le nom du maire Frank Scarpitti, de la ville ontarienne de Markham, qui a fait une proclamation, en date du 2018-01-29, dans laquelle il déclare que « l’islamophobie, comme toute autre forme de racisme, de haine, de xénophobie et de préjudice, n’a pas sa place dans la Ville de Markham. » Peu importe les intentions du maire, le résultat de sa proclamation est de valider l’utilisation d’un des outils de propagande privilégié des islamofascistes — soit l’expression « islamophobie » — dont le but est de stigmatiser toute critique de leur idéologie et de la religion Islam qu’ils instrumentalisent afin de promouvoir cette idéologie. Une autre triste journée pour le Canada.

Cet amalgame de l’« islamophobie » et du « racisme » que le maire allègue dans sa proclamation n’est pas qu’illogique. Il est carrément dangereux, car il crée de la confusion entre la critique nécessaire de la religion d’un côté, et le préjugé malsain contre une catégorie d’êtres humains de l’autre. Au fait, ce genre de déclaration risque d’accroître le risque d’événements tels que le massacre à la mosquée de Québec, car elle confirme la complaisance de nos politiciens, que ces derniers sont trop naïfs pour faire face à la menace du fanatisme religieux. Ainsi, les peurs légitimes de la population générale sont approfondies, augmentant ainsi le danger que des individus instables prennent les mesures radicales et violentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*