Actualités : Prosélytisme religieux, conséquence de l’austérité

Prosélytisme religieux comme une conséquence de la politique d’austérité du gouvernement libéral, Ali Kaidi, 2015-10-31

La politique d’austérité du gouvernement Couillard qui contraint les commissions scolaires à couper dans les services ouvre la porte au retour du religieux aux écoles publiques et remet en question le principe de neutralité guidant leur mission.

Ce qui se passe aujourd’hui à l’école secondaire Jeanne-Mance témoigne d’une dérive de la politique du gouvernement libéral. En effet, cette école pour des raisons purement pécuniaires loue à l’église du Plateau Mont-Royal, dirigée par le pasteur Bradley Morrice, un de ces locaux déjà depuis la fin du mois de septembre. C’est tout à fait normal que cette église exploite cette brèche ; elle ne rate pas l’occasion de sa présence au sein de l’école pour offrir ses services bénévolement, afin de combler des tâches que l’école n’arrive pas à assurer aux élèves à cause des coupes budgétaires dans le secteur de l’éducation.


Jeter le bébé avec l’eau du bain, Michèle Ouimet, La Presse, 2015-11-01

Les groupes religieux pourraient profiter de leur présence dans une école pour se donner un vernis de crédibilité. Les jeunes sont malléables et influençables, ne l’oublions pas. […]

Le Québec a eu toutes les misères du monde à sortir la religion de l’école. On ne va tout de même pas la laisser entrer de nouveau par la porte de derrière sous prétexte que les commissions scolaires sont affamées. […]

Le désengagement de l’État a un prix. Les écoles, désespérées, sont prêtes à accepter de l’aide, peu importe d’où elle vient. Il serait plus sage de refuser tous les groupes religieux, que ce soit pour leur louer des locaux ou accepter leur aide, […]


Les religieux sont souvent très prêts à « aider », à condition que cette situation leur donne accès à des gens facilement influençable, comme les enfants, les pauvres, les malades, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*