Actualités : DGEQ accepte dorénavant les candidats à tête couverte

Élections provinciales 2018: le DGEQ accepte les candidats voilés au visage découvert, Nicolas Lachance, Journal de Montréal, 2018-02-20

Les personnes qui portent le voile ou le turban sikh pourront être candidates aux prochaines élections, ont confirmé Pierre Reid, le directeur général des élections du Québec (DGEQ).

Un règlement du DGEQ jugé discriminatoire par certains partis politiques comme Québec solidaire vient d’être modifié. Ce règlement qui date de 1989 empêchait les personnes voilées de déposer une candidature, car le DGEQ n’avait pas «une vue de face complète du candidat à partir des épaules» et qu’elles n’avaient pas la «tête découverte» comme le stipulait le règlement.

«On l’a supprimé, tout simplement», a affirmé Pierre Reid, présent en commission parlementaire à l’Assemblée nationale […]

Cette modification a été approuvée par tous les partis.

Les femmes voilées pourront être candidates aux prochaines élections, Caroline Plante, La Presse canadienne, Huffington Post Québec, 2018-02-20

Les candidats aux prochaines élections devront se découvrir le visage et non toute la tête, a précisé, mardi, le Directeur général des élections du Québec (DGEQ), Pierre Reid. Le voile et le turban sikh seront donc acceptés, tandis que le niqab et la burka sont toujours interdits. Le DGEQ a indiqué mardi avoir modifié son règlement, qui demandait «une vue de face complète du candidat à partir des épaules».

Aucun parti politique à l’Assemblée nationale ne s’est opposé à cette décision de la DGEQ. Avant, tout candidat devait se présenter la tête et le visage découverts. Dorénavant, seul le visage doit être découvert. Il s’agit d’un autre pas dans le sens contraire de la laïcité. C’est comme une extension de la récente loi 62 qui a ouvert la fonction publique québécoise à presque tout signe religieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*