Actualités : Nadia El-Mabrouk : La laïcité est nécessaire à l’émancipation des femmes

Dans un monde réel près de chez vous, Nadia El-Mabrouk, La Presse, 2018-10-11

[…] la laïcité, condition première à l’émancipation des femmes et au développement.

[…]

Pendant que l’ex-Miss Irak Tara Fares et d’autres Irakiennes sont assassinées pour avoir osé défier les règles du patriarcat ou se promener en jean dans les rues de Bagdad, au Québec, on veut faire croire que voile islamique rime avec liberté.

Pendant qu’au Maroc, le 15 septembre dernier, des citoyennes marchaient sans voile, en silence et la tête haute, pour revendiquer leur droit à l’espace public sans agressions ni harcèlement, au Québec, Ève Torres, la candidate voilée de Québec solidaire, explique avoir commencé à porter son voile au Québec à la suite d’abus et de violence, pour se « préserver », « comme une bulle de sécurité ». Comment concevoir que dans l’un des pays les plus égalitaires au monde, une politicienne puisse considérer le voile comme un moyen légitime de se préserver ?

Mais qu’importe les raisons évoquées, toute personne s’exprimant contre le voile islamique est accusée d’islamophobie.

Le cas le plus invraisemblable est celui du chanteur d’origine marocaine Jamil Azzaoui qui, se présentant aux dernières élections sous l’enseigne du Parti vert, a vu sa candidature refusée en raison de son amitié avec la militante pour la laïcité Djemila Benhabib ! Les musulmans laïques sont-ils devenus infréquentables au Québec ?

Des musulmans invisibles

Il semble bien que certains politiciens et groupes de pression s’apprêtent à user de la même stratégie de diabolisation à l’encontre du projet de laïcité de la CAQ que celle utilisée contre le Parti québécois. Va-t-on encore une fois nous expliquer que la laïcité est un projet raciste anti-immigration et anti-musulmans ? Or, comme le souligne Ali Kaidi de l’Association québécoise des Nord-Africains pour la laïcité (AQNAL), « le racisme est plutôt de refuser de parler de laïcité aux musulmans, de croire qu’ils ne savent pas de quoi il s’agit et surtout d’être convaincu qu’elle ne correspond pas à leurs dispositions culturelles et religieuses. Le racisme est de faire tout pour que les musulmans restent emprisonnés dans leur communauté ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*