Blogue 006 : Laïcité

La nécessité de la laïcité

David Rand

Cher lecteur, chère lectrice, je vous demande de me suivre dans une petite expérience virtuelle.

Supposons que vous n’ayez jamais entendu parler de religion de votre vie, que vous ayez grandi dans une famille et dans un milieu où l’idée de dieu(x) et toute notion du surnaturel étaient parfaitement étrangères, que vous soyez vierge en matière de religion surnaturelle. Supposons aussi que vous soyez rendus à l’âge adulte, possédant un certain savoir-vivre, ayant l’habitude de respecter les gens de votre entourage dans la mesure où ils vous respectent et, sans vous prétendre parfait (loin de là !), quelqu’un de bien.

Un soir, lors d’un souper chez des amis, vous faites la connaissance d’un individu qui vous raconte une histoire rocambolesque : il vous déclare qu’il existe une association internationale, dont vous ignoriez jusqu’alors l’existence, une association riche, vieille et puissante (quoique moins puissante actuellement que par le passé) qui prône la torture par le feu, et à perpétuité, de toute personne ayant participé à un acte sexuel dont le but n’était pas de faire un enfant. Quel serait votre réaction ? Probablement l’incrédulité, et de francs rires devant l’invraisemblance d’un tel phénomène.

Mais l’histoire se corse. Votre interlocuteur vous explique aussi que cette association prône la même peine sévère et éternelle pour tout acte qu’elle désapprouve, du plus banal au plus sérieux. Un meurtrier sanguinaire coupable du génocide de millions d’êtres humains mériterait la même peine qu’un individu « coupable » d’avoir goûté un peu aux plaisirs de la chair. Cela vous paraîtrait non seulement incroyable, mais terriblement injuste. Mais après des heures de discussion et la présentation de plusieurs preuves probantes, votre nouvel ami arrive à vous convaincre que son histoire est malheureusement véridique, c’est-à-dire que cette association archi-bizarre existe réellement.

Il y a pire. Cette association offre quand-même une échappatoire au condamné : une déclaration, faite avec sincérité et contrition, de sa culpabilité. Une fois cette condition remplie, on lui fait même miroiter la possibilité d’une récompense éternelle ! Ouf ! vous vous dites, la situation n’est pas aussi sérieuse que je le craignais. Cette atroce peine serait facile à éviter. Mais il y a un hic, et il est de taille : cette confession de culpabilité n’est recevable que si elle est faite auprès d’un représentant attitré de ladite association et formellement acceptée par son représentant. Sinon, la peine éternelle s’applique toujours.

Vous méditez sur cette stipulation, et lentement, vous saisissez toute son horreur : cette association s’arroge une autorité infinie : si elle vous trouve coupable, vous méritez la torture éternelle; si elle accepte vos excuses, vous êtes sauvés. Bien sûr, pour les gens qui ne reconnaissent pas cette autorité, ce pouvoir de condamnation serait risible et sans effet. Mais pour ceux et celles qui croient et acceptent sincèrement l’autorité à laquelle cette association prétend, les implications sont horrifiques. Il s’agit évidemment d’une arnaque monstrueuse, d’une façon cruelle de manipuler des gens naïfs.

Ensuite, votre interlocuteur vous explique encore quelques aspects de cette inquiétante histoire. Apparemment cette association a la prétention de vouloir justifier cette éternelle punition en prétextant qu’elle serait nécessaire pour la préservation de la société, que sans cette menace les gens seraient complètement dépourvus de morale. Pourtant, c’est la première fois de votre vie que vous entendez une telle extravagance, vous dont le comportement n’est pas si déplorable, il vous semble, tout comme la conduite des vos proches.

De plus, cette association insiste que ses doctrines soient enseignées dans les écoles publiques, à de jeunes enfants, à un âge où ils seraient capables de gober n’importe quoi, pourvu que ce soit un adulte qui le leur dit. Vous apprenez aussi que cette association se finance, dans plusieurs pays, de l’argent des contribuables, parfois directement, parfois indirectement par le biais d’exemptions. Ce revenu est bien entendu augmenté par des dons faits, disons « volontairement » par des gens qui auraient la naïveté de prendre au sérieux ses doctrines (ces gens ayant généralement été endoctrinés, en famille et à l’école, à un assez jeune âge).

Il y a pire encore ! Cette association, qui garde encore beaucoup d’influence dans plusieurs pays, s’oppose activement, pour des raisons plutôt vagues mais liées à ses doctrines, à l’utilisation de certains moyens simples contre la transmission sexuelle de certaines maladies sérieuses. De plus, elle s’oppose aussi à la contraception, voulant ainsi priver des millions de femmes pauvres des moyens nécessaires pour le contrôle des naissances, une mesure pourtant nécessaire à la lutte contre la pauvreté. De cette manière, l’association fait ce qu’elle peut pour augmenter le taux de maladie, de misère et de mortalité dans le monde.

Mais voilà le comble : Avec tout ce qu’elle fait pour répandre le malheur, votre compagnon de table vous apprend que cette association, pour bien vendre sa salade, déclare constamment que sa démarche se base sur la tolérance, la charité et l’amour ! Ses porte-parole seraient de fins et rusés experts en marketing, évitant de parler trop ouvertement de ces doctrines néfastes, mais sans pour autant les révoquer. Et ça marche ! Elle a non seulement des millions d’adhérents, mais il y a même de nombreux non-membres de cette association qui insistent pour que l’on respecte ces affreuses doctrines !

Après toute cette longue et alarmante révélation faite par votre interlocuteur durant le souper chez vos amis, quelle serait votre réaction ? Je gage que, comme moi d’ailleurs, vous seriez assez choqués. Sans être un expert en droit international, vous vous demanderiez s’il était possible de poursuivre cette association pour crimes contre l’humanité. Il vous serait évident que cette association, qui se prétend une autorité en matière de morale, est en fait complètement et cruellement incompétente. Vous insisteriez au moins sur la mise en application de plusieurs mesures nécessaires pour limiter l’influence de cette association et minimiser les dégâts qu’elle pourrait faire dans la société, surtout chez les jeunes. Des mesures comme : empêcher toute ingérence de ses agents dans le système scolaire publique, et prohiber tout versement direct ou indirect de fonds publics au profit de cette association.

Félicitations ! Vous venez d’inventer la laïcité.

Les moyens de sexe sécuritaire, comme le condom, sont aux maladies transmises sexuellement ce qu’est la laïcité aux religions : une mesure de santé publique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imprimer cette page Imprimer cette page