Blogue 047 : Coalition athée polonaise

Koalicja Ateistyczna : une rencontre avec les athées polonais

Jaque Parisien, 2014-07-25

Koalicja Ateistyczna
(Cliquer sur la photo pour la voir en plus grand)

Lors d’un récent voyage en Europe, j’ai eu le bonheur de rencontrer quatre membres de la Koalicja Ateistyczna, soit la Coalition Athée, association sœur de la nôtre en sol polonais, située à Varsovie. Se sont donc présentés Marek Łukaszewicz, président de la KA, Darek Kedziora, vice-président, Nina Sankari, vice-présidente et Krzysztof Mlynarczyk.

J’avais élaboré quelques questions afin de mieux faire connaitre la Coalition et le contexte particulier qui soit rapprochait leur lutte de la nôtre soit l’en distinguait. C’est donc dans un esprit de rapprochement que je vous livre les réponses que m’ont fournies nos amis polonais par l’entremise de Nina Sankari.

  1. Quelle est la proportion de croyants en Pologne par rapport à celle des non-croyants? Selon les statistiques de l’Église, 97% des Polonais seraient croyants; toutefois, selon une autre enquête, indépendante celle-là, le nombre de non-croyants se situerait autour des 40%.
  2. Quand et comment la coalition a-t-elle vu le jour? À l’origine existait L’Association polonaise des Rationalistes, « Racjonalista.pl », mais des différends au sein de l’association l’ont scindée en factions qui, par la force des choses, ont entrainé son éclatement. C’est suite à ces problèmes internes que des membres ont décidé de fonder la Coalition dans le but d’unir leurs forces sous une même bannière et dans l’espoir d’accroitre le nombre de membres. Aux dires de nos confrères, plusieurs ex-rationalistes se seraient joints à la Coalition et celle-ci représenterait le groupe athée le plus crédible et le plus actif en Pologne; il compterait une cinquantaine de membres en règle. La Coalition existe officiellement depuis février 2014. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire la Déclaration de la Coalition Athée polonaise en vous rendant au : www.internationalfreethought.org/spip.php?article359
Le Défilé Athée (Marek Łukaszewicz tenant la Bible Athée)

Le Défilé Athée (Marek Łukaszewicz tenant la Bible Athée)
(Cliquer sur la photo pour la voir en plus grand)
  1. Quelles sortes d’activités organisez-vous pour vous faire entendre? Plusieurs manifestations sont organisées par la Coalition. Les plus récentes sont sans doute le défilé athée, sorte de mimique des processions religieuses, où les participants sont déguisés en moines et tiennent un livre sacré stipulant la non-existence de Dieu (voir photo). Ou encore, tout récemment, nous nous sommes opposés à l’annulation de la représentation de la pièce « Golgotha Picnic », de Rodrigo Garcia, à la suite d’une protestation massive et d’une pétition lancée par les autorités catholiques alléguant le caractère blasphématoire de la pièce. (www.lemonde.fr/culture/article/2014/06/24/golgota-picnic-annule-en-pologne-face-a-une-mobilisation-massive_4441789_3246.html)
  2. Disposez-vous de ressources financières adéquates? Le nerf de la guerre, c’est l’argent. Oui, nous avons des ressources financières, mais compte tenu de notre situation particulière et du nombre de membres relativement peu élevé, elles sont insuffisantes. Nous étudions présentement différentes possibilités allant dans le sens d’un appui financier de la part de mécènes richissimes, ouvertement athées bien sûr, ou dans la vente d’objets symboliques comme des t-shirts, des tasses et ce genre de trucs. Mais le « membership » demeure sans doute la meilleure solution puisque non seulement nos finances s’en porteraient mieux, mais la force et l’impact de la Coalition s’en trouveraient renforcés.
  3. Dans l’ensemble, comment réagit la population face à vos revendications? Les réactions? Elles sont variées, surtout selon les opinions de ceux qui réagissent. Nos partisans sont enthousiastes, ils nous appuient et nous encouragent. La plupart nourrissent des sentiments anticléricaux, car ils en ont assez de se faire écraser par l’Église. On les a vus pendant les « Journées Athées », ils se sont joints à nous en grand nombre (quelque 300 sans compter nos adhérents) pour la Marche d’Athées. Mais il y a aussi des réactions très hostiles de la part des fondamentalistes. Ils ont demandé à la Mairie d’interdire notre Marche. Une députée catholique de droite, Krystyna Pawlowicz (professeure), a déclaré dans un journal que les Athées n’ont pas le droit d’organiser une marche en investissant les mêmes rues où se tient la procession de Pâques (étant donné que c’est une reconstruction historique, la marche doit prendre ce chemin) et elle nous enverrait volontiers promouvoir notre athéisme en Bélarusse, c’est-à-dire qu’elle souhaiterait enlever aux Polonais le droit d’être autre chose que catholiques.
  4. Avez-vous des liens avec d’autres organisations athées européennes ou même américaines? Notre association est très « jeune », donc elle n’entretient des liens officiels qu’avec L’Association Internationale de la Libre Pensée et qu’avec la Fédération Nationale de la Libre Pensée (France). Nous allons demander, dans les semaines à venir, à nous affilier à Atheist Alliance International (AAI). Nous entretenons, par contre, des relations informelles avec Ireland Atheists (Michael Nugent), One Law for All et Council of ex-Muslims (Maryam Namazie), London Humanists, bref avec tous ceux qui sont mes contacts personnels, mais que je n’ai pas encore eu le temps d’officialiser. Mais, à cet égard, nous avons une grande volonté de collaborer avec vous, Libres Penseurs Athées canadiens. Peut-être pourrions-nous commencer par échanger les logos pour les mettre sur nos sites officiels? En ce qui concerne la collaboration avec des organisations polonaises, pendant les Journées Athées, nous avons organisé une table ronde d’associations intéressées par la coopération dans les domaines de la laïcité, de la libre pensée, de l’athéisme, du rationalisme, etc., y compris des associations féministes, du monde de l’art ou de l’éducation populaire, donc en tout et partout avec à peu près deux dizaines d’associations. La deuxième table ronde (que j’aurai l’honneur de modérer) se tiendra pendant Les Journées Laïques à Cracovie les 27-29 Septembre 2014.

Qu’ai-je tiré de cette merveilleuse soirée passée avec nos amis athées polonais? Une très bonne première impression! En fait, je recommande que nous resserrions nos liens avec la Coalition, leur détermination et leur dynamisme ne pouvant que nous être bénéfiques.

Par ailleurs, je me suis presque senti parmi vous, chers membres des LPA, seule la langue me rappelait que je n’étais pas à Montréal ou à Gatineau. Par exemple, le nombre de leurs membres est sensiblement le même que le nôtre; leur situation financière aussi; leur vision de l’athéisme épouse parfaitement la nôtre et se veut donc plus revendicatrice et moins encline aux demi-mesures, autant en ce qui concerne l’agnosticisme, que la coalition condamne pour sa tiédeur, pour ne pas dire sa « mièvrerie », que pour le prétendu respect que nous devrions témoigner à l’égard de la croyance religieuse; enfin, nos amis polonais, tout comme nous, distinguent clairement LA croyance religieuse et LES croyants, ceux-ci étant les victimes ou les « infectés » de celle-là, ce qui, vous en conviendrez, ne veut pas dire que nous devrions éviter un bon débat avec eux ou faire preuve de retenue dans l’utilisation de notre arsenal argumentatif.

En revanche, la Pologne ressemble au Québec des années 50. La collusion entre l’Église catholique et l’État est flagrante. Le catholicisme s’accroche à ses privilèges, intervient dans les affaires politiques et, de toute évidence, les défendra bec et ongles en criant au « blasphème », comme en témoigne le retrait de la pièce Golgotha Picnic. De surcroît, peu de figures publiques, politiques ou du monde des affaires, osent se déclarer ouvertement athées de peur de représailles électorales ou économiques. La situation est nettement plus corsée que chez nous et l’islamisme revendicateur est tout à fait absent du quotidien polonais. C’est là, je crois, ce qui distingue leur situation de la nôtre.

Pour conclure, je me permettrais de vous rappeler que si le catholicisme n’exerce plus, chez nous, son pouvoir sur nos vies quotidiennes, c’est qu’il a eu à concéder énormément depuis les années 60. N’oublions jamais ce que fut notre propre église catholique quand elle couchait avec le pouvoir politique. Nous ne pouvons donc que souhaiter l’avènement d’une révolution « tranquille » à la polonaise dans un avenir rapproché et un resserrement des liens entre les associations comme la nôtre partout dans le monde.

Liens

Nina Sankari, moi-même et Krzysztof Mlynarczyk
Nina Sankari, moi-même et Krzysztof Mlynarczyk
(Cliquer sur la photo pour la voir en plus grand)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imprimer cette page Imprimer cette page