“Stillbirth, The Failure of Secularism in the English-Speaking World”

David Rand,
“Stillbirth”, Sept. 2022
(« Mort né, L’échec du sécularisme dans le monde anglophone »)

Stillbirth, The Failure of Secularism in the English-Speaking World

Comment l’ethnocentrisme anglo, le postmodernisme français et des foutaises à la mode ont miné le sécularisme

Tout le monde connaît la célèbre métaphore du « mur de séparation » de Thomas Jefferson, qu’il a utilisée dans une lettre de 1802 pour décrire sa vision des relations entre la religion et l’État aux États-Unis. Et pourtant, la Constitution américaine, y compris son premier amendement, adopté en 1791 et interdisant l’établissement d’une religion d’État, ne mentionne jamais le concept de « séparation ». Plus de deux siècles plus tard, le sécularisme dans ce pays est en ruine, […]

Quant à la constitution canadienne, elle est encore pire, déclarant « la suprématie de Dieu » dans son préambule même. Pendant ce temps, le Code criminel comprend une législation sur la propagande haineuse qui accorde l’impunité aux religions — sans doute la plus grande source de haine — en permettant aux croyants de faire des déclarations haineuses basées sur des textes religieux, déclarations qui seraient passibles de poursuites si elles étaient faites par des non-croyants. Quant à la Grande-Bretagne, elle est encore plus éloignée de la laïcité, ayant une église d’État, l’Anglicane, […]

Avant la Révolution, la France était dans une situation encore pire que celle de la Grande-Bretagne, ayant une monarchie absolue, beaucoup plus autocratique que la Britannique et très étroitement alliée à l’Église catholique — une quasi-théocratie. Cependant, la révolution a opéré une rupture brutale avec cette tradition rigide.

La Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 garantit la liberté de religion, tout comme le Premier Amendement américain, mais contrairement à ce dernier, elle permet que cette liberté soit limitée par la loi. Un peu plus d’un siècle plus tard, la Loi de séparation des Églises et de l’État de 1905 déclare explicitement, dans son titre même, ce terme crucial de « séparation » absent de toutes les législations aux États-Unis, au Canada et en Grande-Bretagne. […]

En juin 2019, le Québec a adopté sa Loi 21 qui met partiellement en œuvre la laïcité d’État dans cette province canadienne francophone. Bien que plus faible que des lois semblables dans plusieurs pays européens, cette loi s’est heurtée à une opposition écrasante et fanatique de la part des médias grand public et des politiciens ailleurs au Canada. […]

Aussi difficile qu’était la situation auparavant, elle s’est encore aggravée au XXIe siècle avec l’avènement de diverses idéologies anti-Lumières, […]

— De la préface


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Imprimer cette page Imprimer cette page