RPL, mémoire « Racisme et laïcité » présenté au GACR

Racisme et laïcité

Mémoire présenté par le Rassemblement pour la laïcité (RPL)
au Groupe d’action contre le racisme (GACR)
2020-08-31

Ont contribué à ce mémoire, M. Daniel Baril, M. Claude Kamal Codsi, Mme Nadia El Mabrouk, Mme Lucie Jobin, M. Yves Laframboise, M. Jean-Paul Lahaie, M. David Rand.

Nous présentons sur cette page quelques extraits seulement du mémoire, soit l’introduction, la conclusion et les recommendations. Pour le texte intégral, veuillez consulter SVP la version PDF du mémoire.

1- Introduction

À Minneapolis, la mort de l’Afro-Américain Georges Floyd aux mains d’un policier le 25 mai dernier, dans les circonstances que l’on connait, a suscité une immense et compréhensible vague d’indignation à travers le monde entier et a relancé, dans plusieurs pays, le débat sur le racisme.

Dans cette foulée, le Gouvernement du Québec a lancé le Groupe d’action contre le racisme (GACR) dans l’objectif de lutter de façon concrète contre le racisme dans notre société. Le Rassemblement pour la laïcité (RPL) salue cette initiative et veut y apporter sa contribution.

S’il est légitime d’appeler à des changements, le débat québécois sur le racisme a pris une tournure très particulière. Des voix se sont ainsi élevées pour dénoncer l’existence d’un “racisme systémique” au Québec en se basant notamment sur l’existence de la Loi sur la laïcité de l’État.

Notons ici que le racisme est une idéologie toxique qui, partant du postulat de l’existence de différentes ‘races’ au sein de l’espèce humaine, considère que certaines ‘races’ sont intrinsèquement supérieures à d’autres. De là découle discrimination, hostilité et violence.

Notons aussi que la Loi sur la laïcité de l’État gère la séparation de l’État et des religions et n’a donc rien à voir avec le racisme.

Cet odieux amalgame entre racisme et laïcité ne peut être le signe que d’une incroyable méconnaissance de la laïcité ou de la mauvaise foi de certains opposants à la Loi sur la laïcité de l’État. Certaines réactions négatives suscitées, au Québec et ailleurs au Canada, par l’adoption de cette loi et le fait qu’elle ait été associée à de la discrimination et à du racisme nous forcent à intervenir. Si nous présumons de la bonne foi des intervenants, nous considérons alors essentiel de revenir aux fondements de la laïcité, manifestement incomprise, aux sources du racisme et à nos pistes d’actions à privilégier dans ce débat.

Non seulement nous allons démontrer que la laïcité n’a rien de raciste ni de discriminatoire, mais nous allons démontrer qu’elle constitue même un rempart contre le racisme et la discrimination.

[………]

5- En conclusion

Nous avons démontré, non seulement que la laïcité n’a rien de raciste ni de discriminatoire, mais qu’elle constitue même un rempart contre le racisme et la discrimination.

Finalement, cet odieux amalgame entre racisme et laïcité nous convainc que l’État québécois doit absolument se doter de tous les moyens nécessaires pour défendre vigoureusement la Loi sur la laïcité de l’État devant les tribunaux. Mais, surtout, il doit mettre sur pied une vaste campagne visant à mieux expliquer ce qu’est la laïcité et comment elle va se vivre au quotidien. En réalité, la laïcité visible de l’État s’avère être – et doit être présentée comme – un facteur de non-discrimination d’inclusion, et donc d’antiracisme.

Parallèlement, l’État doit continuer de mener la lutte au racisme et dénoncer les gestes racistes, à chaque fois qu’ils se posent.

Aussi, l’État devrait inclure cette question cruciale de la laïcité dans la refonte du cours d’Éthique et culture religieuse. De plus il devrait s’assurer que la notion de laïcité de l’État soit présentée et bien comprise dans le parcours d’intégration des nouveaux immigrants.

Enfin l’État devrait faire de l’enjeu de l’intégration réussie des nouveaux immigrants une question prioritaire, qu’il faudra repenser et dans laquelle il faudra investir.

L’État pourrait aussi mettre sur pied un Observatoire de la laïcité qui assiste et conseille le Gouvernement dans son action visant au respect, à la promotion et à l’application du principe de laïcité et propose des améliorations à cette politique fondamentale pour l’avenir du Québec et son vivre-ensemble.

Tout cela est essentiel, parce que la laïcité de l’État est un des socles de la démocratie et une condition essentielle de l’harmonie et du mieux vivre ensemble dans une société de plus en plus diversifiée, multiethnique et multiconfessionnelle.

6- Recommandations :

  1. Mettre toutes les ressources de l’État à contribution pour assurer une défense vigoureuse devant les tribunaux de la Loi sur la laïcité de l’État.
  2. Mettre sur pied une vaste campagne visant à mieux expliquer ce qu’est la laïcité et comment elle va se vivre au quotidien. Dans cette campagne, présenter la laïcité comme un des socles de la démocratie et comme une condition essentielle de l’harmonie et du mieux vivre ensemble dans une société de plus en plus diversifiée, multiethnique et multiconfessionnelle.
  3. Mettre sur pied un Observatoire de la laïcité qui assiste et conseille le Gouvernement dans son action visant au respect, à la promotion et à l’application du principe de laïcité et propose des améliorations à cette politique fondamentale pour l’avenir du Québec et son vivre-ensemble.
  4. Inclure la question cruciale de la laïcité, qui constitue un choix fondamental de la société québécoise, dans la refonte du cours d’Éthique et culture religieuse. Mettre l’accent, dans ce cours, sur la citoyenneté commune, et les droits et responsabilités qui en découlent.
  5. S’assurer, dans le parcours d’intégration des nouveaux immigrants, que la notion de laïcité de l’État soit présentée et bien comprise.
  6. Faire de l’enjeu de l’intégration réussie des nouveaux immigrants une question prioritaire et essentielle, qu’il faudra repenser et dans laquelle il faudra investir.

Consulter le texte intégral du mémoire « Racisme et laïcité » est disponible en version PDF.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imprimer cette page Imprimer cette page