LPA lance un défi à CFIC : Débattons de la Loi 21 québécoise

2021-10-15

Le texte ci-dessous est une traduction française d’un message que nous, Libres penseurs athées (LPA) venons d’envoyer aujourd’hui au Centre for Inquiry–Canada (CFIC) afin de leur proposer un débat public contradictoire au sujet de la Loi 21 du Québec.

2021-10-21, MISE À JOUR, Réponse reçue de CFIC : « Malheureusement, nous devrons décliner votre invitation. À ce stade, nous ne nous engageons pas dans des débats publics. »

À CFI–Canada,

Je vous écris aujourd’hui pour vous proposer la tenue d’un événement collaboratif.

Notre association Libres penseurs athées (LPA) appuie la Loi 21 ici au Québec. De toute évidence, votre association Centre for Inquiry–Canada (CFIC) s’oppose à cette législation. Nous proposons que nos deux organismes collaborent pour organiser un débat public lors duquel un porte-parole de CFIC plaidera contre cette Loi et un porte-parole de LPA présentera des arguments en sa faveur.

Voici quelques modalités que nous proposons pour ce débat public :

  1. Il s’agira d’un événement en personne, qui se tiendra lorsque la crise sanitaire du Covid-19 sera suffisamment bien résolue pour qu’un tel événement soit possible.
  2. Il se déroulera soit à Montréal, soit à Toronto. L’emplacement précis sera décidé de manière collaborative.
  3. Les membres du public devront payer pour assister à l’événement, mais les frais d’admission doivent être maintenus assez bas afin de permettre une participation maximale.
  4. Les deux organismes se partageront à parts égales les dépenses directement liées à l’événement (location du site, publicité, sécurité, etc.) mais à l’exclusion des frais de voyage et de séjour.
  5. Les deux organismes se partageront à parts égales tout revenu net, s’il y en a.
  6. Chaque organisme choisira une ou deux personnes pour défendre sa position dans le débat.
  7. Le débat sera modéré par une personne neutre convenue d’un commun accord.

Nous proposons que le débat se déroule à peu près comme suit :

  • Le modérateur ou modératrice fera une brève présentation. Nous suggérons que cela inclue la lecture d’un extrait de la Loi 21, spécifiquement le Chapitre II (article 6) et le Chapitre III (articles 7, 8, 9) qui stipulent les interdictions du port de signes religieux et de couvre-visage dans certains contextes.
  • Suivra une présentation de 30 minutes par chacun des deux organismes (l’ordre ayant été choisi au hasard).
  • Suivra une réplique de 15 minutes par chacun des deux organismes (dans le même ordre).
  • Finalement, suivront la discussion et le débat ouvert.

Nous restons bien entendu ouverts à d’éventuelles révisions du plan ci-dessus.

Compte tenu de l’importance capitale de cette question et de l’ampleur de la controverse qui l’entoure, nous considérons qu’il est essentiel qu’un tel débat public sur la Loi 21 québécoise ait lieu.

Votre association CFIC serait-elle intéressée à co-organiser cet événement ?


David Rand
président, Libres penseurs athées
www.atheologie.ca

Un commentaire sur “LPA lance un défi à CFIC : Débattons de la Loi 21 québécoise
  1. Jean Thibaudeau dit :

    Ils ne s’engagent pas dans des débats publiques… Seulement dans du Québec-bashing publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Imprimer cette page Imprimer cette page