Actualités : Le Sénégal interdit la burqa

Le Sénégal interdit la burqa, Hortense Nicolet, Le Figaro, 2015-11-20

Le gouvernement sénégalais a annoncé mardi 17 novembre l’interdiction du port de la burqa. Cette mesure est destinée à lutter contre le nombre croissant d’attaques terroristes perpétrées par le groupe islamiste Boko Haram. Le Tchad, le Cameroun et le Gabon ont déjà pris des mesures limitant son port.

C’est pour des raisons de sécurité nationale et pour faciliter les contrôles identitaires que le gouvernement sénégalais aurait décidé d’interdire le niqab. Selon FranceTvInfo, le président du pays, Macky Sall, a déclaré mardi 17 novembre : « Le port du voile intégral ne correspond ni à notre culture, ni à nos traditions, ni même à notre conception de l’islam ». Avant d’ajouter qu’il fallait « le courage de combattre cette façon excessive d’imposer une manière d’être » et qu’il ne pouvait pas « accepter qu’on nous impose des modèles d’habillement venus d’ailleurs ».

[…] Le premier ministre, Abdallah Daouda Diallo n’a pas hésité à préciser que l’État serait « intransigeant » quant à cette nouvelle mesure, dans un pays à 95% musulman.

[…] le Sénégal n’est pas le premier pays à avoir choisi de bannir le port du niqab. Le Tchad, dont la population est à plus de 50% musulmane, a appliqué cette réglementation dès le 17 juin 2015. Le voile intégral est désormais interdit dans tous les lieux publics et sur toute la superficie du pays. Le Nigeria ainsi que le Cameroun ont également pris cette décision suite aux attaques terroristes de Boko Haram. Au Gabon, depuis le 14 juillet 2015, toutes les personnes voilées intégralement dans un espace public sont systématiquement contrôlées.

Mais pas le Canada. Même pas dans des cérémonies d’assermentation ! Nous sommes beaucoup trop bien-pensants, multiculturels. Nous sommes tolérants au point de tolérer l’intolérance et l’intolérable. Pas de problèmes de sécurité au Canada, nous assure le ministre Goodale. Mais est-ce que cela nous rassure vraiment ?

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*