Blogue 069 : Trois déclarations contre l’affichage de signes religieux

David Rand

2016-03-15

Dans ce blogue, nous rappelons aux internautes trois déclarations qui sont déjà publiées sur ce site depuis quelque temps et que nous vous invitons à lire—si ce n’est pas déjà fait—et, dans certains cas, signer. Ces trois déclarations ont en commun le souci de restreindre l’affichage de signes religieux dans les institutions de l’État, surtout les signes portés par des fonctionnaires de l’État au travail.

  1. L’association Libres penseurs athées s’est associée récemment au Rassemblement pour la laïcité pour exiger, sous la forme d’une pétition, que les ministres du cabinet fédéral s’abstiennent de porter de signes religieux ostentatoires lorsqu’ils sont en fonction à titre de représentants de l’État canadien. Nous vous invitons à lire le texte de cette pétition et à y ajouter votre signature personnelle. Nous avons aussi émis un communiqué de presse à ce sujet. Finalement, si vous représentez un organisme prônant la laïcité et que vous voulez bien ajouter le nom de votre association au texte de la pétition, nous vous invitons à communiquer avec nous à ce sujet.
  2. L’association LPA a adopté, en décembre 2015, une Déclaration pour une fonction publique laïque qui exprime notre opposition au port de signes religieux par les fonctionnaires de l’État durant leurs heures de travail, et ce, à tous les niveaux gouvernementaux au Canada : fédéral, provincial et territorial. (À noter que ce texte ne traite pas du cas particulier des couvre-visage. Voir SVP la déclaration suivante.) Ayant reçu l’appui de plusieurs autres associations, les noms de celles-ci ont été ajoutés à la fin de la déclaration. Nous sollicitons d’autres signataires associatifs. Or, si vous représentez un organisme prônant la laïcité et que vous voulez bien ajouter son nom en tant que signataire de cette déclaration, nous vous invitons à communiquer avec nous à cette fin.
  3. Quant au cas particulier des couvre-visage, y compris le fameux niqab, le Conseil d’administration de LPA a pris position, en novembre 2015, et exprime cette position dans le texte Les couvre-visage doivent être interdits dans toute institution d’État. Le CA de LPA s’oppose au port des couvre-visage dans ce contexte, d’abord et avant tout pour des raisons de communication et de sécurité ; ensuite il s’oppose à toute dérogation à cette règle pour des motifs de privilège religieux. Pour le moment nous ne sollicitons pas de signataires de cette déclaration. Nous vous invitons à en prendre connaissance si ce n’est pas déjà fait.

Dans toutes les situations couvertes par les déclarations présentées ci-dessus, il s’agit de contraintes modestes et raisonnables sur l’affichage religieux fait par des individus dans des contextes bien particuliers—surtout pour les fonctionnaires de l’État—et ce, dans le but de protéger la liberté de conscience de l’ensemble des citoyens et citoyennes. Dans ce but, l’État doit présenter une image religieusement neutre ; ainsi, ses représentants en service doivent s’abstenir de faire de la publicité religieuse en affichant leur appartenance religieuse s’ils en ont une.

Nous rejetons l’idée qu’il existe partout une symétrie parfaite entre la décision de porter ou de ne pas porter un vêtement ou un article affichant l’appartenance religieuse de l’individu, comme si les deux relevaient de droits égaux et absolus. Une telle symétrie peut s’appliquer dans la sphère privée, ainsi qu’en public en dehors des institutions de l’État. Mais dans ces institutions, surtout pour les fonctionnaires, le devoir de l’État de fournir un espace libéré d’influences religieuses doit primer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imprimer cette page Imprimer cette page