Opinion : Lettre de soutien à Mme Lynne Shand conseillère d’Anjou pour des propos controversés sur l’islam

Madame Lynne Shand est conseillère municipale pour le compté d’Anjou à Montréal. Et elle a récemment tenu des propos que certains considèrent comme étant islamophobes pour exprimer son malaise à se faire servir une ophtalmologiste qui portait le voile. Mme Shand dit valorisé la laïcité et craindre l’islamisation de la société.

Je lui ai écrit une courte lettre d’encouragement parce que je considère que son attitude est celle que nous devrions tous adopter face à cet envahissement islamique.

Bonjour Mme Shand,

J’aimerais témoigner que je soutiens totalement les propos que vous avez tenu au sujet d’une femme voilée devant vous offrir des services d’ophtalmologie dans le service de santé public.

Moi aussi, je suis inquiet de l’islamisation de la société québécoise. Il est totalement inacceptable que des fonctionnaires de la fonction publique portent des signes religieux durant leur fonction. On demande aux fonctionnaires de l’État de rester neutre et ne pas afficher leurs convictions politiques, personnelles ou morales mais, quand il est question de religion, on devrait accepter une exception ? Au nom de quel principe ?

Vous ne méritez nullement les insultes qui vous ont été lancées. Au contraire, ce sont les gens dans la fonction publique qui devraient enlever leurs signes religieux et demander des excuses à la population pour leur incivilité.

Notre inquiétude face au voile est justifié. Il est le symbole du totalitarisme islamique. L’islamisme à fait des dizaines de milliers de morts durant la guerre civile d’Algérie. Inquiétude d’autant plus justifiée qu’il est difficile de le critiquer ou de rappeler les faits sans qu’une pluie d’invective nous tombe dessus.

Les religions monothéistes sont homophobes, misogynes en plus d’encourager la violence et même la mort. Quand on sait que beaucoup tuent au nom de l’islam, quand on est critique de l’islam, il n’est pas rassurant de se faire servir par une personne faisant le prosélytisme de cette religion.

Mes propos, comme les vôtres, ne sont pas antimusulmans. Beaucoup de musulmans croient aussi à la laïcité ou subissent des pressions pour se conformer à un islam plus radical. Défendre la laïcité est défendre la liberté de conscience de tous ainsi que, l’égalité des droits pour tous. Les privilèges religieux, que les élus emploient souvent pour s’acheter du crédit politique, n’ont donc pas leur place dans notre société.

Nous devons, plus que jamais être ferme et affirmer haut et fort que le mélange politique et religion est inacceptable. Pour ce faire, rappelons que c’est bien davantage à ceux qui vous ont attaqué de présenter des excuses et que de part de la nature criminogène des religions, on se doit être 100 % intolérant face l’expression de la haine religieuse. Demeurons fermes devant les pleurnichards.

Pierre Thibault, citoyen

Tagués avec : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*