2020-12-12 : Hamou IGGUI, « Réflexions utiles sur l’Islam »

« Réflexions utiles sur l’Islam »

Hamou IGGUI

Conférence en ligne, 2020-12-12

Vous pouvez consulter le diaporama de cette présentation en format PDF.

Vous pouvez aussi consulter la présentation de la conférence précédente de Hamou, 2020-10-10, « Heureusement que j’ai connu les musulmans avant l’Islam, et pourquoi en tant qu’algérien résident au Québec je soutiens le projet de loi 21 ».


L’ISLAM

  • Islam vient du mot « istislam » qui veut dire soumission ou reddition, ça ne vient donc pas du mot « salam » qui veux dire paix.
  • L’islam est une religion qui se compose de 3 sources, le coran, les hadiths et la Sira. Ces 3 sources ont une importance égale chez les musulmans même si dans les faits les hadiths est la source la plus importante car le coran est a 80% composé de vides juridiques. Et c’est dans ce contexte que les hadith (sahih Boukhari et sahih Mouslim) prennent le pas en termes d’importance dans l’islam.

L’ISLAM et comment museler toutes critiques

  • Parlez-vous l’Arabe ?
  • Hors Contexte.
  • Islamophobie.

Parlez-vous l’Arabe ?

  • Certains musulmans ont tendance à désarmer toute critique de l’Islam et du Coran en particulier en demandant à la personne qui émet son opinion si elle a lu le texte original arabe du Coran, comme si les points litigieux du Texte Sacré disparaissaient subitement dès lors que le lecteur maîtrise le saint langage et fait l’expérience sensorielle directe des mots d’Allah lui même, auxquels nulle traduction ne pourrait rendre justice.
  • On vous questionne, parfois agressivement : « Oui, mais comprenez vous l’Arabe ? », pour vous assener ensuite, souvent triomphalement : « Pour comprendre totalement le Coran, il faut le lire dans sa version originale, en Arabe ! ». Les libres penseurs se trouvent en général réduit par cette manoeuvre à un silence maussade. Ils se garderont dorénavant de critiquer l’Islam : Après tout, qui sont ils pour juger, eux qui ne connaissent pas l’Arabe.
  • Ce serait oublier que la majorité des musulmans n’est ni arabe, ni même arabophone ; sur environ 1.8 milliards de Musulmans, seuls quelques 430 millions vivent dans des pays où la langue arabe est pratiquée.
  • Point n’est nécessaire de comprendre l’Arabe pour discuter de l’Islam ou du Coran. Il n’est besoin que de scepticisme et d’esprit critique.
  • Vidéo 1

Hors Contexte !

  • L’argument du « contexte historique » n’est en fait pas vraiment disponible aux Musulmans, puisque le Coran est censé être la Parole Eternelle d’Allah, vraie et valide à jamais : pour un Croyant, il ne peut tout simplement pas y avoir de limitation de la portée du Coran à un contexte historique,
  • Le coran est vrai de façon universelle et intemporelle

« Quiconque aura tué une personne … »

  • Après chaque attaques terroristes, nombre de Musulmans et d’apologistes de l’Islam invoquent assez sournoisement la citation coranique suivante pour montrer que le Coran et l’Islam désapprouvent la violence et le meurtre
  • Photo prise sur Facebook : Coran V.32 et VI.151
  • V.32. C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre.
  • V.33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici bas; et dans l’au delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,
  • V.34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir : sachez qu’alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux
  • VI.151. Dis: « Venez, je vais réciter ce que votre Seigneur vous a interdit: ne Lui associez rien; et soyez bienfaisants envers vos père et mère. Ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté. Nous vous nourrissons tout comme eux. N’approchez pas des turpitudes ouvertement, ou en cachette. Ne tuez qu’en toute justice la vie qu’Allah a fait sacrée. Voilà ce qu’[Allah] vous a recommandé de faire; peut être comprendrez vous.

L’argument de l’islamophobie.

  • Islamophobie est un mot fourre tout, et dont même ceux qui l’utilise sont incapable de définir clairement, c’est la le premier signe de son utilité, c’est à dire rendre inaudible toutes critiques d’une personne accusé d’islamophobie, tout comme d’autres accusation en phobe ou pas, exp : « racisme systémiques, privilège blanc, ou encore fragilité blanche. »
  • L’islamophobie est un concept dont l’autre objectif est d’amalgamer musulman et islam, comme si il s’agissait de la même chose, et malheureusement ce piège sémantique, semble fonctionner, aussi bien sur les musulmans eux même, la gauche woke, et même sur certains militant athées.
  • J’ai moi même rejoins un groupe Facebook « NON a l’islamophobie » ,et ma première publication fut : « pouvez vous SVP me donner une définition claire de l’islamophobie, merci d’avance », que fut ma surprise (ou pas), d’être tout simplement kick et ban après seulement 2 minutes.
  • En conclusion l’islamophobie dont je n’ai personnellement jamais était accusé en Algérie, cela même après toutes les critiques virulentes que j’ai tenu envers l’islam, les seules accusations qui revenaient souvent étaient, infidèle, mécréant, ou encore apostat. Que fut ma surprise, quand on m’a accusé d’islamophobie, seulement une semaine après mon arrivé au Québec, c’est la ou j’ai compris que « apostat » ou « islamophobie » ce n’est peut être pas le même mot, mais c’est le même sens, et le même bute rechercher.

Digression

  • C’est la raison pour laquelle le discours des féministes dans le monde musulman (dans leur combat contre le voile) qui consiste a dire que le voile n’est pas cité dans le Coran devient complètement vin et sans incidence car même si le voile n’est pas cité dans le coran tout comme beaucoup de pratiques religieuses musulmanes telles que la prière ( salate ), leurs codifications est néanmoins détaillée explicitement dans les 2 autres sources.

Le hidjab

  • Le hidjab dont la traduction n’est pas « voile » mais « rideau ». Cela car le hidjab découle directement d’une tradition arabe de cette époque qui consistait à mettre un rideau dans les maisons et les salles qui avait pour fonction de séparer les femmes et les hommes (non mixité). Sachant que, un rideau dans la rue n’étant pas possible le même bout de tissu (rideau) qui séparait les hommes et les femmes a été mis sur la tête de ces dernières et cela pour la même fonction (non mixité).
  • Donc le hidjab n’est pas juste un vêtement, mais l’étendard d’un projet de société qui prône la non mixité et la séparation entre les 2 genres de ce fait, le hidjab est éminemment politique. Ce qui donne au combat contre le voile toute sa légitimité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Imprimer cette page Imprimer cette page