Lettre aux organismes hors Québec au sujet de la Loi 21: RÉPONSES

2020-04-10

Voici un rapport des réponses à notre lettre aux organismes athées, humanistes, laïques et sceptiques, au Canada hors Québec, pour demander à chacun sa position sur la Loi 21 au Québec..

Résumé des réponses

Nombre d’organismes qui appuient la Loi 21 : Zéro
Nombre d’organismes contre la Loi 21 : 2
Nombre d’organismes neutres ou sans prise de position : 7
Nombre d’organismes qui n’ont pas répondu ou injoignables : 29

Réponses détaillées

La version anglaise de ce rapport fournit quelques réponses originales et plus détaillées.

Organisme Position sur la Loi 21 Commentaires du répondant
Humanist Canada (HC) NEUTRE Le 2019-12-22, HC a adopté une déclaration de position sur la Loi 21 (en anglais).
British Columbia (BC) Humanist Association CONTRE « La Loi 21, telle qu’elle est actuellement rédigée, exerce un contrôle gouvernemental du choix de vêtements des individus et se positionne donc contre les principes de l’Humanisme. »
Canadian Atheists PRISE DE POSITION EN ATTENTE « Nous n’avons pas de position actuellement sur la Loi 21 […] nous nous y pencherons afin de l’étudier avant de prendre position publiquement. »
Humanist Association Of Toronto AUCUNE PRISE DE POSITION « il n’y a pas de consensus sur cette question dans notre communauté »
Atheist Society of Calgary PRISE DE POSITION EN ATTENTE « J’ai envoyé votre question à notre conseil et je vous reviendrai »
Humanist Association of London and Area (HALA) ORGANISME DISSOUTE « notre organisme n’existe plus depuis décembre 2019.[…] Ma position personnelle, en tant qu’humaniste séculier et athée : je m’oppose à la Loi 21 car la suppression de la liberté de religion est mauvaise pour tous. » Rod Martin
Canadian Secular Alliance CONTRE « La CSA n’appuie pas la Loi 21, comme elle n’a pas appuyé la Loi 60 en 2013-14. Pour nous, le sécularisme, c’est la strict neutralité du gouvernement en matière de religion.[…] Mais nous appuyons aussi la liberté de religion de l’individu[…] »
Secular Connexion Séculière AUCUNE PRISE DE POSITION « Les abonnés de SCS ont des opinions très variées à l’égard de la Loi 21, allant du rejet total jusqu’à l’acceptation moyennant quelques conditions. » Doug Thomas, President and Ontario Advocate, SCS
Grey Bruce Humanists AUCUNE PRISE DE POSITION « En tant qu’organisme, nous ne prenons pas position. Nous laissons à chaque individu membre le loisir d’en faire sa propre opinion, selon un raisonnement éthique et rationnel. » Ruth Henrich

Organismes qui n’ont pas répondu

  • Brantford Freethinkers
  • Central Ontario Humanist Association
  • Centre For Inquiry (CFI) Canada
  • CFI Canada Halifax
  • Comox Valley Humanists
  • Freethinkers of UBC
  • Greater Toronto Area (GTA) Humanist Community
  • Humanist Association Of Ottawa
  • Humanists, Atheists & Agnostics Of Manitoba
  • Humanists of Scarborough
  • Laurier Freethought Alliance
  • London Skeptics
  • Ontario Humanist Society
  • Ottawa Skeptics
  • Quinte Secular Humanist Association
  • Society of Edmonton Atheists
  • Society of Ontario Freethinkers
  • Sudbury Humanist Association
  • Sunshine Coast Atheists
  • Thunder Bay Humanists
  • Victoria Secular Humanist Association
  • Winnipeg Skeptics
  • YYJ Skeptics

Organismes injoignables

  • Halton-Peel Humanist Community
  • Simon Fraser University (SFU) Skeptics
  • Society of FreeThinkers – Guelph Campus Atheists
  • Society of Secular Humanists in Calgary
  • Vancouver Skeptics
  • Windsor Humanist Society

Un commentaire sur “Lettre aux organismes hors Québec au sujet de la Loi 21: RÉPONSES
  1. Wilbray Thioffault dit :

    Mes premières impressions sont les suivantes:
    1) pour des gens qui se disent athées, ça vaut pas cher la tonne comme on dit. Ils sont imprégnés par l’idéologie du multiculturalisme et du communautarisme, même si ils ne veulent pas l’admettre.
    2) Ils ne comprennent pas que la liberté de conscience et la liberté de religion n’est pas la même chose. La liberté de conscience inclue le droit de croire et de ne pas croire. Cette liberté doit être défendue sans condition. La liberté de religion est le droit d’exprimer notre religion et ne concerne que les croyants seulement. Et dans mon esprit lorsqu’il y a un conflit entre la liberté de religion (ici par exemple le droit pour un(e) enseignant(e) de porter un signe religieux) et la liberté de conscience (ici le droit du parent pour que son enfant reçoive un enseignement d’un(e) enseignant(e) n’affichant pas ses croyances ou non croyances), c’est la liberté de conscience qui l’emporte. C’est le principe de la Loi 21. De plus la liberté de religion est trop souvent usée pour justifier des privilèges et la discrimination.
    3)Ils disent qu’ils supportent la neutralité de l’État en matière de religion. Eh bien le ou la fonctionnaire doit refléter cette neutralité. Et cette neutralité exige que le ou la fonctionnaire ne porte pas de signes religieux, comme la neutralité ;politique de l’État exige que le ou la fonctionnaire ne porte pas de signes politiques, concept accepté par tout les niveaux de gouvernement au Canada.
    4)Ils ne comprennent pas que la Loi 21 protègent la liberté de conscience de tout les citoyens et citoyennes en ne favorisant pas aucune religion.
    En conclusion avec ces athées de salon qui ne veulent pas combattre la campagne de propagandes haineuses de nos élites de droite et de gauche qui sont pour le communautarisme et le multiculturalisme, nos islamistes et intégristes de toutes religions peuvent imposer leurs symboles et leurs privilèges dans l’État, avec l’appuie de deux organismes prétendant être contre la religion, la British Columbia Humanist Association et la Canadian Secular Alliance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imprimer cette page Imprimer cette page