Actualités : L’avocat d’Asia Bibi au congrès de Londres

Asia Bibi: Lawyer defies death threats over Christian’s case, Monidipa Fouzder, The Law Society Gazette (Asia Bibi : Son avocat brave les menaces de mort pour la défense de cette Chrétienne), 2018-11-27.

L’avocat d’Asia Bibi, Saif ul-Malook, s’est adressé au Congrès international sur la charia, la ségrégation et la laïcité, tenu à Londres le 25 novembre 2018. Condamnée pour blasphème, après huit ans Asia Bibi est enfin innocentée par la plus haute cour du Pakistan. Les islamistes réagissent avec hystérie et profèrent des menaces de mort contre son avocat et contre les juges. Mais Saif ul-Malook, qui a travaillé sur son cas durant quatre ans, ne regrette rien.

La résolution adoptée par le congrès en soutien à d’Asia Bibi déclare : « Bien qu’Asia Bibi ait été libérée en appel en novembre 2018 après huit ans sous la menace de la peine de mort, sa vie demeure en danger et elle vit dans la clandestinité. Des groupes islamistes réclament sa mort, ainsi que celle de son avocat Saif ul-Malook et des juges qui l’ont acquittée […] Malgré son besoin urgent de refuge, le ministère britannique des Affaires étrangères a exhorté le ministère de l’Intérieur à ne pas accorder à Asia Bibi asile politique au Royaume-Uni pour des raisons de sécurité. Cette décision constitue une violation flagrante de l’idée même de l’asile en tant que droit de l’homme. »

L’obsession écrasante de l’islam pour le blasphème a causé et continue de causer de grands torts. Le cas d’Asia Bibi et les protestations des islamistes contre son acquittement constituent un exemple frappant et douloureux de cette obsession fanatique. Nous saluons le courage de son avocat Saif ul-Malook, des juges de la Cour suprême du Pakistan qui l’ont acquittée, ainsi que d’autres dans ce pays en crise qui ont risqué leur vie pour s’opposer aux pires éléments de l’islam politique. Deux figures politiques pakistanaises ont déjà payé de leur vie : le ministre des Affaires des minorités, Shahbaz Bhatti, et l’ancien gouverneur du Pendjab, Salmaan Taseer, tous deux assassinés en 2011.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*