Actualités : Les religions traditionnelles, sont-elles moins farfelues que le mouvement raélien ?

Voile et raélophobie?, Guy Perkins, Journal de Québec, 2019-11-14

Lors d’un souper entre amis, il y a deux semaines, le sujet de la loi 21 a été servi entre le plat principal et le dessert. Pas surprenant, car il y avait autour de la table trois finissantes en enseignement du français au secondaire. Sans grande surprise, l’une des finissantes a plaidé contre l’interdiction du port du voile par des enseignantes musulmanes, et ce, malgré leur position d’autorité morale. Les arguments classiques de la liberté de conscience (croyance personnelle), du bout de tissu inoffensif et de la possibilité de neutralité malgré le caractère ostensible du symbole ont été servis.

Là où j’ai réagi, c’est lorsque l’argument de l’ostracisme à l’endroit d’une communauté a été présenté. Comme si les croyants fondamentalistes musulmans étaient les seuls à qui l’on demande de respecter un code vestimentaire neutre dans l’exercice de leurs fonctions. J’aurais pu lui parler du grand ménage ayant suivi la Révolution tranquille, que le Québec s’est offert en sortant le clergé ET les symboles religieux de l’ensemble de ses institutions.

Je lui ai plutôt rappelé que, dans les années 80, des profs de cégep avaient été suspendus pour avoir refusé de retirer leurs médaillons du mouvement raélien, bien en vue à leur cou. On y voyait une forme de prosélytisme. La réaction spontanée de mon interlocutrice a été: « Ah! Ben là, c’est normal. C’est tellement fucked up cette affaire-là! »[…]

Et, oui, c’est complètement fucked up. Et, oui, il serait insensé d’exposer nos jeunes à de telles absurdités. D’autant plus quand elles sont propagées par un adulte qui, par son symbole ostentatoire, vient exprimer implicitement qu’il croit littéralement à de telles sornettes.

[…]quand on est incapable de se séparer de son symbole religieux ostentatoire, il faut parier que le niveau d’adhésion à la croyance est d’ordre fondamental et littéral. Le message perçu par l’enfant est que, si un adulte (la personne vers qui il se tourne pour l’aider à comprendre l’univers qui l’entoure) porte sans concession un signe ostentatoire de sa religion, c’est que cette interprétation de la réalité est valable.[…]

Si le mouvement raélien a l’air plus farfelu que les autres, c’est tout simplement parce qu’il est récent. En ce qui concerne les religions traditionnelles, le fondement originel, tout aussi farfelu et absurde, est occulté par le poids de la tradition, de la culture, des rites et de leur institutionnalisation.[…]

Effectivement, les croyances du judaïsme, du christianisme et de l’islam sont aussi farfelues, aussi ridicules que celles du mouvement raélien et il serait insensé de permettre aux professeurs d’école de faire du prosélytisme en portant des symboles de ces croyances insensées durant leurs heures de travail.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*