Blogue 075 : Journée communautaire et défilé LGBT Montréal 2016

David Rand

2016-08-20

Par les années précédentes, notre association Libres penseurs athées a participé à plusieurs reprises au défilé LGBT de Montréal, y compris l’année dernière.

La Journée communautaire

Cette année 2016, nous avons décidé de prendre part à la Journée communautaire LGBT Montréal, événement qui se tenait à la veille du défilé, soit le samedi 13 août. Comme beaucoup d’autres associations, nous occupions une table, rue Ste-Catherine Est, fermée aux véhicules, de 11h à 17h. Nous étions plusieurs bénévoles, distribuant des informations à propos de l’athéisme et de LPA, causant avec les nombreux promeneurs et vendant des chandails et des autocollants. Voir la photo no 1.

Journée communautaire LGBT Montréal, 13 août 2016
Cliquer pour agrandir
Photo no 1 : L’équipe LPA à la Journée communautaire LGBT Montréal, le 13 août 2016.
Dans l’ordre habituel : Marco DeRossi, Gilbert C., David Rand, Dalia, Michel C. et Pierre Thibault.

C’était une journée pluvieuse, sans averse abondante mais malheureusement suffisamment pluvieuse pour perturber quelque peu nos activités. Malgré tout, la rue piétonnière était achalandée et nous en avons profité pour discuter avec bon nombre de passants. Ce fut en fin de compte une journée de travail en équipe bien agréable. Je remercie chaleureusement tous les bénévoles — ceux et celle sur la photo, ainsi que Pierre-André qui n’y figure pas.

Signalons un petit bémol : vers la fin de la journée, deux individus sont venus nous aborder à notre table. De toute évidence, leur intention n’était pas de s’informer mais plutôt de nous gronder selon une formule qu’ils avaient préparée d’avance : montrant notre banderole avec le slogan « HOMOPHOBIE VIRUS PROPAGÉ PAR LES RELIGIONS », ils nous ont déclaré que nous faisions erreur, qu’il ne fallait pas faire de telles assertions. Mais pourquoi donc ? Apparemment parce qu’il y a des gais qui sont musulmans. Comment ? La critique de l’homophobie religieuse risque de nuire aux gais musulmans ? Quelle idée idiote !

Pour venir en aide aux gais musulmans (et aux autres gais), il est non seulement souhaitable mais tout à fait nécessaire de critiquer les dogmes religieux — de l’islam, du christianisme, du judaïsme et de bien d’autres religions — qui servent à justifier la persécution des minorités sexuelles. De plus, pour venir en aide aux musulmans en général, y compris les gais, il faut promouvoir la liberté de conscience en dénonçant l’interdiction de l’apostasie (c’est-à-dire de quitter sa religion), interdiction qui est un précepte central de l’islam. Dans plusieurs pays à majorité musulmane, l’apostasie est punie par le biais de sanctions très sévères, allant jusqu’à la peine de mort. La critique des religions s’avère absolument nécessaire.

Le défilé

Le lendemain, le 14 août 2016, nous de LPA nous sommes joints au contingent du groupe LGBT pour la laïcité avec lequel nous partageons un appui pour la laïcité, la vraie. Comme LPA, ce groupe a appuyé la Charte de la laïcité en 2013-2014. Le thème de leur participation était la commémoration des victimes du récent attentat d’Orlando et la condamnation de l’homophobie religieuse qui a motivé cette horrifiante attaque. La banderole principale déclarait que « Orlando nous rappelle que L’HOMOPHOBIE RELIGIEUSE TUE » (voir la photo no 2) et la banderole LPA suivait avec son message complémentaire.

LGBT pour la laïcité dans le défilé, 14 août 2016
Cliquer pour agrandir
Photo no 2 : Le contingent du groupe LGBT pour la laïcité dans le défilé, 14 août 2016
avec Mario Bérubé, roulant par terre, représentant une des victimes de l’attentat d’Orlando
et la banderole de Libre penseurs athées au fond

Nous, les marcheurs du contingent, portions des affichettes indiquant chacune le nom d’une des victimes. Par exemple, moi, je portais l’affichette « JE SUIS ALEJANDRO ». J’ai appris qu’Alejandro était un jeune Cubain qui était venu s’installer à Orlando avec son père en 2014. Cela donne une image plus humaine à une tragédie où malheureusement les disparus nous semblent parfois trop abstraits, comme des statistiques.

Mais l’aspect le plus frappant de ce contingent était sans doute le coup de théâtre de notre ami Mario Bérubé qui a joué le rôle d’une des victimes de l’attentat. Portant les couleurs arc-en-ciel du drapeau gai, Mario a fait presque tout le parcours du défilé en roulant par terre. Tenir une banderole pendant des heures est peut-être fatigant, mais cela est bien peu si l’on compare avec l’effort magistral de Mario.

4 commentaires sur “Blogue 075 : Journée communautaire et défilé LGBT Montréal 2016
  1. Martin dit :

    Vous êtes complètement cinglés .

  2. Michel Piguet dit :

    C’est difficile d’exprimer son sentiments, non vis à vis des homosexuels, mais à l’encontre de leurs démonstrations. D’un côté, je comprends que pour que les institutions bougent, il faut des démonstrations, mais d’un autre côté, on ne peut désapprouver les musulmans qui font des démonstrations pour permettre, ce qu’ils pensent être juste, de triompher. Je sais qu’on a pas d’attentat d’homosexuel, mais c’est sur le principe que c’est un peu difficile d’admettre. D’un coté promouvoir un courant d’opinion et d’un autre désapprouver une autre sensibilité. Cela ne fait pas crédible

    • David Rand dit :

      Le parallèle que vous suggérez entre la communauté gaie et la communauté musulmane est un sophisme. La première se constitue autour d’un fait réel et objectif : des comportements sexuels et affectifs qui font partie de la diversité sexuelle chez l’animal humain et chez bien d’autres espèces animales. Par contre, la communauté musulmane ou plutôt les communautés musulmanes se forment autour d’une idéologie basée sur une fiction, soit la fausse nécessité de suivre les diktats d’un être hypothétique (Allah) pour lequel nous n’avons aucune information fiable. Même si l’on croit en son existence, on ne sait strictement rien au sujet de sa volonté.

Répondre à Martin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imprimer cette page Imprimer cette page