Actualités :
Un journal médical censure une critique du voile

Chronologie des événements :

CMAJ, Lettre retirée

Controverse sur le hijab dans un journal médical canadien, Naomie Gelper, Métro, 2021-12-21.

La présence du hijab sur une photo de la couverture du journal anglophone de l’Association médicale canadienne (CMAJ) suscite la controverse, et le texte dénonçant le hijab encore plus. Le Conseil national des musulmans canadiens (NCCM) réclame des excuses publiques.

Le débat a été déclenché par une photo publiée par le CMAJ montrant une enfant âgée de moins de cinq ans portant un hijab. L’image a fait réagir l’autrice canadienne Yasmine Mohammed sur Twitter.

« Comme c’est décourageant de voir ma soi-disant société libérale tolérer quelque chose qui n’arrive que dans les foyers religieux les plus extrémistes », écrivait la militante, figure du mouvement des ex-musulmans, sur son compte Twitter le 11 novembre dernier.

La rédaction du CMAJ s’est comporté avec une lâcheté abjecte en rétractant la lettre du pédiatre montréalais critiquant le voile islamique. Pourquoi la rétractation ? Parce que le Conseil national des musulmans canadiens (NCCM) a accusé la lettre du pédiatre de soi-disant « islamophobie ». Cela révèle ce que nous savons depuis des années : que ce terme accusateur ne sert qu’à museler les critiques légitimes de l’islam et de l’islamisme. Cela équivaut à une accusation de blasphème contre l’Islam.

Le pédiatre a eu raison de critiquer le hijab, surtout lorsqu’il est imposé aux enfants. En capitulant devant la menace du NCCM et en censurant la critique, le CMAJ a accordé une importante victoire à l’obscurantisme religieux.

Le voilement des fillettes est une forme de maltraitance des enfants et doit être dénoncé en tant que tel.

Voir aussi :


Tagués avec : , , , , ,
Un commentaire sur “Actualités :
Un journal médical censure une critique du voile
  1. Je n’ai pu trouver cette lettre ouverte originale du Dr Sherif Emil dans son intégralité (merci de la publier si disponible) sinon cet extrait pris sur Reddit [1]):

    « … But respect does not alter the fact that the hijab, the niqab and the burka are also instruments of oppression for millions of girls and women around the world who are not allowed to make a choice. We are currently being reminded of this daily, as we see the tragic return of the Taliban in Afghanistan, and its effect on the subjugation of women and girls. Girls as old as those in the picture are being sold into marriage to old men — institutionalized child rape. The mentality that allows this to happen shares much with the one that leads to covering up a toddler. But even in so-called moderate Islamic countries, such as the one I grew up in, societal pressures heavily marginalize women who choose not to wear the hijab. In addition, women in these countries who are not Muslim and do not wear the hijab are often subject to intense harassment and discrimination. I know that, because some of these women are in my family. I respect the women who see the hijab as liberating. But we must also remember the women and girls who find it oppressive and misogynistic. »

    [1] https://www.reddit.com/r/Quebec/comments/rmot6m/dont_use_an_instrument_of_oppression_as_a_symbol/hpos2hs?utm_medium=android_app&utm_source=share&context=3

    PAR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*