Blogue 116 : Non, nous ne sommes pas coupables

David Rand

2020-02-04

Lettre ouverte à M. Boufeldja Benabdallah, président du Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), et à tous les opposants de la Loi 21 qui instrumentalisent la tuerie de la mosquée de Québec pour lutter contre la laïcité.

Le jour du troisième anniversaire du massacre à la mosquée de Québec, vous, Monsieur Benabdallah, président de cette mosquée, avez accusé la Loi 21 de placer « une partie de la société au banc des accusés ». Plusieurs autres intervenants à la commémoration de cet anniversaire ont eu un discours semblable, alléguant que la soi-disant « islamophobie » existe au Québec et que la Loi 21 en soit une cause majeure.

Or, il est absolument faux de prétendre que la Loi 21 causerait ou attiserait la haine de qui que ce soit. Au contraire, cette Loi n’est qu’une mesure modeste pour imposer l’éthique professionnelle, c’est-à-dire la neutralité religieuse, dans une partie de la fonction publique.

Aux lendemains de cette horrible massacre survenu le 29 janvier 2017, la population québécoise a réagi unanimement avec horreur et condamnation de cette atrocité, ainsi qu’avec compassion pour les victimes et leurs proches. Les morts ont eu droit à des funérailles qui avaient tout l’air d’une cérémonie d’État. Toute la société québécoise était profondément bouleversée par cet événement.

Mais vous et les autres opposants de la Loi 21 semblez vouloir faire porter à l’ensemble des Québécois le blâme de ce massacre. Tenez-vous aussi l’ensemble des Musulmans — y compris même ceux qui osent renier les versets du coran qui appellent à la violence contre les non-Musulmans —, responsables de tous les attentats terroristes islamistes qui s’inspirent justement de ces versets ?

Monsieur Benabdallah, vos propos déplacés sont peut-être dus aux émotions de deuil, mais cela ne se justifie pas trois ans après l’événement. Suite à la publication du projet de Loi 21, ainsi que durant la période de débat autour de la Charte de la laïcité proposée par le gouvernement péquiste en 2013-2014, il y a eu effectivement un déferlement de haine, mais pas contre les Musulmans. C’est plutôt contre les Québecois et les laïcistes que cette vague de propagande haineuse a sévi, et sévit encore aujourd’hui. Votre déclaration, Monsieur Benabdallah, est irresponsable et hypocrite, car vous faites ainsi vous-même exactement ce dont vous accusez la Loi 21 : vous mettez les Québécois « au banc des accusés » pour avoir appuyé une loi qui ne fait aucunement ce que ses opposants prétendent. De plus, votre déclaration, ainsi que les propos des autres opposants de la laïcité, ne font qu’attiser cette dangereuse vague d’hostilité anti-québécoise.

Même si 100% des Québécois étaient des bigots anti-musulmans (ce qui est évidemment faux), la Loi 21 demeurerait toujours une bonne loi progressiste, car elle n’est pas discriminatoire, elle s’applique également à toutes les religions et à toutes les personnes, sans discrimination. Les femmes voilées touchées par la Loi 21 se sélectionnent elles-mêmes. Elles ne sont pas visées par cette Loi. Certaines voilées se sélectionnent en refusant de respecter la neutralité religieuse que la Loi 21 exige des fonctionnaires en poste d’autorité.

Finalement, on peut raisonnablement s’attendre à ce que la Loi 21 réduise (et non augmente) la probabilité de gestes violents contre les minorités religieuses, car cette loi signale à la population que son gouvernement agit pour faire respecter la neutralité religieuse des services publics, que cette population désire ardemment, et agit ainsi pour protéger un peu la fonction publique contre l’ingérence religieuse. Au fait, si la Charte du PQ avait été adoptée en 2014, le risque de tels gestes de violence aurait été ainsi réduit et la tuerie de la mosquée de Québec en 2017 ne se serait peut-être pas produite.


6 commentaires sur “Blogue 116 : Non, nous ne sommes pas coupables
  1. André Chevalier dit :

    Pour renchérir, voici la lettre que j’ai l’intention d’envoyer à monsieur à monsieur Boufeldja Benabdallah, président du Centre culturel islamique de Québec:

    «Monsieur, au vu de votre réaction face à la loi 21,il ne semble pas que vous soyez sensibilisé aux préoccupations de la majorité québécoise francophone de culture catholique concernant les exigences de la laïcité.

    Dans les années soixante, les catholiques québécois se sont largement émancipés de l’emprise de la hiérarchie catholique sur les institutions québécoises. Dans cet esprit, l’état québécois a pris la charge des services publics tels que l’éducation et la santé que tenaient à bout de bras les communautés religieuses depuis les débuts de la colonie. La société québécoise devenant de plus en plus diversifiée sur le plan des croyances et des pratiques religieuses, les institutions se départirent progressivement de leurs attributs religieux et les membres des communautés religieuses en firent autant en ce qui concerne leurs costumes pour éviter de heurter les croyances des non-catholiques.

    C’était une attitude d’accueil envers les non-catholiques et les nouvelles ethnies qui nous arrivaient avec leurs croyances et cultures différentes.

    Monsieur Benabdallah, que vous présentiez cette attitude de la majorité francophone et la loi 21 qui en résulte comme un rejet des minorités et une manifestation de racisme a quelque chose de profondément choquant. Si vous et ceux que vous prétendez représenter continuent dans cette voie, ne soyez pas surpris de subir notre vive réprobation contre la fermeture que vous manifestez à l’égard de la majorité québécoise francophone.

    En somme, nous vous tendons la main et, en retour, vous crachez dedans.»

    André Chevalier,
    Chute-Saint-Philippe

    • David Rand dit :

      Excellente lettre !
      Merci M. Chevalier.

    • dproux dit :

      Bravo Monsieur Chevalier !!! Je suis entièrement d’accord avec vous et c’est réconfortant qu’on puisse lire un texte qui correspond complètement à ce que nous pensons. Nous avons accueillis les immigrants et nous voici maintenant juger ainsi par eux !!!

    • Vu depuis la France et comme en France,, Monsieur André Chevalier,c’est encore trop sympathique! Je connais bien l’esprit arabo-musulman car j’ai travaillé 30 ans en Zone d’Education Prioritaire (qui leur était réservée, avec de gros budgets éducatifs et matériels, des logements dédiés très beaux avec de beaux espaces verts précédemment quartier résidentiel occupé par médecins, avocats, commerçants…)Ils ont tout détruit jour après jour, et la commune réparait, rénovait,nettoyait.. etc ;on les a aimés, dorlotés, chouchoutés tout ça pour qu’ils nous crachent dessus! Un jour je m’étais assise sur un banc où se reposait un vieil arabe sympa. Il m’a dit texto: « Les arabes, c’est comme la serpent ».C’était dans les années 70;ça ne faisait que commencer..Dans un grand magasin parisien, ils étaient une petite bande, 25-30 ans, qui disaient tout haut: « ceux qui peuvent te servir, tu les acceptes,mais ceux qui te servent à rien, tu les niques » et personne ne réagissait. Avec eux, il n’y a que la force.Ils ne comprennent que ça. Les beaux discours, les meneurs les comprennent (peut-être) mais les moutons analphabètes qui ont subi les dictatures et qui n’ont aucune éducation, seulement un lavage de cerveau,eux ne savent même pas lire l’arabe, alors le français ou l’anglais. Les plus instruits se servent de la langue du pays pour truander les assistances sociales, cf les retraites de personnes décédées depuis des lustres et qui partent au bled au grand désespoir des retraités français qui fouillent les poubelles, voir pire! Le ver est dans le fruit, et c’est une lèpre. Nous sommes beaucoup à penser que tout cela est voulu par les gouvernants,pour faire peur et instaurer un pouvoir totalitaire, parce que,à leur goût, les démocraties sont trop difficiles à gérer et avant cela, il faut des divisions: hommes contre féministes( donc au sein du couple)division dans les communes, divisions entre haute société, et peuple et retraités et dans le peuple des divisions ethnico-religieuses. On en est là en France. Moi je ne suis qu’une vieille femme de 66 ans, enseignante retraitée et artiste peintre;j’ai envie de finir mes jours dans la sérénité. Mais s’il le faut, j’irai dans la rue, non pas pour protester, mais pour lancer des explosifs, et je suis prête à mourir pour mes enfants et petits enfants

  2. Martin Vincent dit :

    Je suis entièrement d’accord avec vos commentaires. Les musulmans ont eu beaucoup sympathies de la part des gentils « mécréants » car c’est ainsi qu’on nous désigne si on ecoute Benabdhallah. Du coup les gens en ont marre et leur crédibilité en prend un coup solide. Ils nous insultent et rient de nous.

  3. Réal Boivin dit :

    Les musulmans ont créé la loi 21.

    Les québécois et les québécoises ont vécu dans une laïcité de fait sans avoir à l’inscrire dans une loi, seulement en respectant un principe de base dans une démocratie, celui de ne pas imposer ses croyances personnelles aux autres.

    Mais voilà qu’un nombre significatif de membre de l’islam politique frèriste et salafiste ont immigré au Québec avec l’intention d’imposer à la société entière leur conception de la religion et d’en faire la promotion en portant des signes religieux ostentatoires et rétrogrades dans l’espace publique et même dans la fonction publique. En agissant de la sorte, les musulmans ont brisé une des bases de la vie en société c’est à dire le respect de l’autre. Les québécois de souche et les néo-québécois se sont sentis bousculés et insultés par ce groupe particulièrement revanchard qui n’a eu de cesse de demander des accommodements religieux en leur faveur.

    La société québécoise, dans la très grande majorité, a réclamé que l’état légifère pour que la laïcité soit inscrite dans la loi. C’est une conséquence de l’arrogance des islamistes.

    Que M. Benabdhalla se le tienne pour dit! Il aura beau se servir des morts de la tuerie de la mosquée année après année et de la propagande communautariste canadienne, le Québec restera un territoire laïc.

Répondre à dproux Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imprimer cette page Imprimer cette page